Candidat déclaré au titre, le Beerschot jouait gros à Virton. Il était en effet obligé de remporter sa première victoire en déplacement, sous peine de se retrouver déjà loin de la tête à la moitié de la première période de quatorze journées. De plus les supporters anversois sont de plus en plus mécontents de leurs favoris, et l'avaient déjà clairement exprimé contre Lommel malgré la victoire (2-0), samedi passé. Les Gaumais en revanche, confortablement installés sur la troisième marche du podium grâce à leur victoire par forfait à Roulers, n'avaient pas grand chose à perdre, et beaucoup à gagner. Le Beerschot n'avait jusqu'à présent pas ramené grand chose de ses précédents déplacements (1-1 à Roulers, 3-0 à Oud Heverlee - Louvain et 2-0 à Westerlo). Cela ne s'est donc pas arrangé au Stade Yvan Georges, où Clement Couturier a profité d'une maladresse d'Emeric Dudouit, pour ouvrir le score dès la 25e minute, et inscrire son quatrième but de la saison (1-0). Il allait être logiquement ovationné lors de son remplacement par David Turpel à un quart d'heure de la fin. D'autant que l'Excel menait toujours, malgré quelques occasions anversoises. L'entrée au jeu à la reprise de Jorn Vancamp à la place de Dudouit, avait en effet donné plus de consistance au jeu de l'équipe visiteuse. Mais Anthony Moris s'opposa aux essais de Raphael Holzhauser (51e), Dylan Saint-Louis (52e) et Vancamp (63e). La fin du match fut ensuite entièrement à l'avantage des locaux. Un heading d'Alexandre Ramalingom, qui avait remplacé Loic Lapoussin à la 63e, heurta tout d'abord la barre de Mike Vanhamel (72e), puis deux corners de Raphaël Lecomte furent victorieusement repris de la tête par Stelvio Cruz (2-0, 81e, 3-0, 84e), lui aussi ovationné lorsqu'il céda sa place à Kevin Malget. Un véritable triomphe pour l'Excel et son entraîneur Dino Toppmöller (ex-Dudelange, comme Cruz et Couturier !), mais un jour bien sombre pour son collègue Stijn Vreven... (Belga)