Dans le journal Le Soir, Proto a livré ses impressions sur de nombreux sujets avant de retrouver sa place dans les cages. Parmis eux, les revendications de Thomas Kaminski: la jeune et ambitieuse doublure de Silvio, qui n'a pas trop envie de quitter les cages.

"Il a le droit de penser et de dire ce qu'il veut. Il a peut-être commis une erreur mais il est encore jeune et il est logique qu'il soit ambitieux. Personnellement, je n'ai jamais tenu un tel discours quand j'étais sur le banc. Je n'ai jamais été dans un tel état d'esprit. À l'époque, quand j'étais resté dans l'équipe à la suite d'une longue blessure de Zitka, j'avais déjà remporté un titre avec Anderlecht en tant que titulaire. Et je comptais plus de 200 matches en D1. Quand on voit mes dernières saisons et mon palmarès avec Anderlecht, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer de n°1."

Et hop, une petite reprise de volée de Proto dans la lucarne de Kaminski.

Dans le journal Le Soir, Proto a livré ses impressions sur de nombreux sujets avant de retrouver sa place dans les cages. Parmis eux, les revendications de Thomas Kaminski: la jeune et ambitieuse doublure de Silvio, qui n'a pas trop envie de quitter les cages."Il a le droit de penser et de dire ce qu'il veut. Il a peut-être commis une erreur mais il est encore jeune et il est logique qu'il soit ambitieux. Personnellement, je n'ai jamais tenu un tel discours quand j'étais sur le banc. Je n'ai jamais été dans un tel état d'esprit. À l'époque, quand j'étais resté dans l'équipe à la suite d'une longue blessure de Zitka, j'avais déjà remporté un titre avec Anderlecht en tant que titulaire. Et je comptais plus de 200 matches en D1. Quand on voit mes dernières saisons et mon palmarès avec Anderlecht, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer de n°1."Et hop, une petite reprise de volée de Proto dans la lucarne de Kaminski.