La plainte porte sur un montant de 130 millions de dollars (près de 120 millions d'euros) - 10 millions de dollars pour chaque victime - a confirmé jeudi Jamie White, l'avocat des victimes, à l'agence de presse allemande DPA. L'autorité chargée de l'enquête dispose désormais de six mois pour répondre à la demande avant qu'une action en justice puisse être intentée. Larry Nassar (58 ans) purge une peine d'emprisonnement à perpétuité après avoir été reconnu coupable en 2017 et en 2018 d'abus sexuels sur plus de 250 gymnastes, pour la plupart mineures. Les faits ont eu lieu pendant 20 ans, alors que Nassar travaillait pour USA Gymnastics, ainsi que pour la Michigan State University et un club de gymnastique. Simone Biles, l'une des plus grandes gymnastes de tous les temps, avait révélé en janvier 2018 qu'elle avait aussi été l'une de ses victimes. Avec les gymnastes Aly Raisman et McKayla Maroney, Biles avait témoigné lors d'une audience au Sénat sur les abus. Elles avaient également accusé la Fédération américaine de gymnastique, le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) et le FBI de ne pas avoir empêché les agressions sexuelles de l'ancien médecin. (Belga)

La plainte porte sur un montant de 130 millions de dollars (près de 120 millions d'euros) - 10 millions de dollars pour chaque victime - a confirmé jeudi Jamie White, l'avocat des victimes, à l'agence de presse allemande DPA. L'autorité chargée de l'enquête dispose désormais de six mois pour répondre à la demande avant qu'une action en justice puisse être intentée. Larry Nassar (58 ans) purge une peine d'emprisonnement à perpétuité après avoir été reconnu coupable en 2017 et en 2018 d'abus sexuels sur plus de 250 gymnastes, pour la plupart mineures. Les faits ont eu lieu pendant 20 ans, alors que Nassar travaillait pour USA Gymnastics, ainsi que pour la Michigan State University et un club de gymnastique. Simone Biles, l'une des plus grandes gymnastes de tous les temps, avait révélé en janvier 2018 qu'elle avait aussi été l'une de ses victimes. Avec les gymnastes Aly Raisman et McKayla Maroney, Biles avait témoigné lors d'une audience au Sénat sur les abus. Elles avaient également accusé la Fédération américaine de gymnastique, le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) et le FBI de ne pas avoir empêché les agressions sexuelles de l'ancien médecin. (Belga)