"On a pointé avec une minute de retard car on a quelques problèmes et dans la spéciale, j'ai eu la sensation que quelque chose a cassé. Il faut qu'on regarde", a lancé Neuville, 7e de la spéciale à 24.7 du Français Sébastien Ogier (Toyota), qui partage désormais la tête avec son compatriote et nonuple champion du monde Sébastien Loeb (M-Sport Ford). Neuville est 5e à 1:13.7 des Français au général. Trois spéciales sont encore au programme de samedi. Dimanche, deux spéciales inédites, à répéter à deux reprises, boucleront cette édition 2022, première des treize manches du Mondial WRC: La Penne/Collongues (19,37 km) et Briançonnet/Entrevaux (14,26 km), la dernière citée servant également de Power Stage. (Belga)

"On a pointé avec une minute de retard car on a quelques problèmes et dans la spéciale, j'ai eu la sensation que quelque chose a cassé. Il faut qu'on regarde", a lancé Neuville, 7e de la spéciale à 24.7 du Français Sébastien Ogier (Toyota), qui partage désormais la tête avec son compatriote et nonuple champion du monde Sébastien Loeb (M-Sport Ford). Neuville est 5e à 1:13.7 des Français au général. Trois spéciales sont encore au programme de samedi. Dimanche, deux spéciales inédites, à répéter à deux reprises, boucleront cette édition 2022, première des treize manches du Mondial WRC: La Penne/Collongues (19,37 km) et Briançonnet/Entrevaux (14,26 km), la dernière citée servant également de Power Stage. (Belga)