Le championnat de Division 1A se jouera encore dans son format actuel de 18 équipes lors de la saison 2022-2023. La prolongation du format a été approuvée à une majorité des deux tiers lundi par l'assemblée générale de la Pro League. Celle-ci a également voté un accord de principe pour l'intégration des équipes U23 en D1B et dans les séries amateurs. Ces deux dossiers figurent à l'agenda de la Pro League depuis des mois, mais aucun vote n'est intervenu jusqu'ici faute d'une base suffisante.

La prolongation du format actuel jusqu'à la saison 2022-2023 incluse était liée à l'intégration des espoirs. Les deux dossiers sont distincts sur le point technique, mais pas sur l'aspect politique. Un plan a été élaboré il y a quelques temps déjà pour laisser les espoirs évoluer avec les clubs pros en Division 1B et en première et deuxième division du football amateur. La Pro League espérait intégrer les équipes U23 à partir de la saison 2022-2023. Cela se ferait sur base volontaire, moyennant des frais d'inscription. Ce sont surtout les gros clubs (G5) qui sont demandeurs afin de pouvoir accélérer le développement de leurs talents.

Encore une saison à 18 avant de revenir à 16

Pour satisfaire, en échange, les 11 clubs restants, le format de 1A - avec 18 équipes et des playoffs raccourcis - a été prolongé d'une saison, jusqu'en 2022-2023. De nombreuses équipes craignent faire partie des trois descendants si la saison prochaine devait à nouveau être réduite à 16. Elles obtiennent donc une année de sursis afin de pouvoir se refaire une petite santé financière à la suite de la crise sanitaire.

Mais les amateurs aussi se sont fait entendre et réclamaient en échange de l'intégration des espoirs une contrepartie financière, des conditions de licence plus souples et un montant supplémentaire vers la D1B. Et puis, il y avait les clubs de la 1B qui ne voyaient pas d'un bon oeil l'affaiblissement de leur division par l'ajout d'équipes de joueurs de moins de 23 ans Après plusieurs mois de discussions, un accord de principe a été trouvé. Il y aura un descendant direct en Jupiler Pro League la saison prochaine, au lieu des trois descendants prévus.

Pour la D1B, cela signifie une chance de promotion supplémentaire car, tout comme la saison écoulée, une rencontre de barrage est prévue entre l'avant-dernier de D1A et le dauphin de D1B. Ce n'est qu'à partir de la saison 2023-2024 que l'on retrouvera une première division à 16 clubs.

Un audit a été commandé pour se pencher sur la direction et le format que le football belge doit suivre. Les modalités de l'intégration des équipes espoirs ne sont pas encore claires. Il est en tout cas sûr que la prochaine saison en D1B démarrera avec 8 équipes, sans espoirs donc.

À partir de la saison 2022-2023, quatre places seraient libérées en 1B pour les U23, quatre en première nationale et six en deuxième nationale. Chaque club pro est libre d'inscrire une équipe, mais cela se fera contre le paiement d'un montant fixe. Des paramètres sportifs (par exemple sur la base des résultats en élites jeunes) seront établis afin de déterminer dans quelle série atterriront les espoirs de chaque équipe.

L'intégration des espoirs est encore sous réserve. Le CEO Pierre François a obtenu un mandat "afin de poursuivre l'élaboration de ce dossier et les discussions avec les ailes amateurs", indique la Pro League dans un communiqué. "L'intégration des équipes U23 signifie une étape cruciale dans la post-formation et donc la formation des joueurs espoirs dans nos compétitions." La Pro League doit donner plus de détails sur l'accord de principe au cours d'une conférence de presse à 16h00..

Le championnat de Division 1A se jouera encore dans son format actuel de 18 équipes lors de la saison 2022-2023. La prolongation du format a été approuvée à une majorité des deux tiers lundi par l'assemblée générale de la Pro League. Celle-ci a également voté un accord de principe pour l'intégration des équipes U23 en D1B et dans les séries amateurs. Ces deux dossiers figurent à l'agenda de la Pro League depuis des mois, mais aucun vote n'est intervenu jusqu'ici faute d'une base suffisante. La prolongation du format actuel jusqu'à la saison 2022-2023 incluse était liée à l'intégration des espoirs. Les deux dossiers sont distincts sur le point technique, mais pas sur l'aspect politique. Un plan a été élaboré il y a quelques temps déjà pour laisser les espoirs évoluer avec les clubs pros en Division 1B et en première et deuxième division du football amateur. La Pro League espérait intégrer les équipes U23 à partir de la saison 2022-2023. Cela se ferait sur base volontaire, moyennant des frais d'inscription. Ce sont surtout les gros clubs (G5) qui sont demandeurs afin de pouvoir accélérer le développement de leurs talents. Encore une saison à 18 avant de revenir à 16Pour satisfaire, en échange, les 11 clubs restants, le format de 1A - avec 18 équipes et des playoffs raccourcis - a été prolongé d'une saison, jusqu'en 2022-2023. De nombreuses équipes craignent faire partie des trois descendants si la saison prochaine devait à nouveau être réduite à 16. Elles obtiennent donc une année de sursis afin de pouvoir se refaire une petite santé financière à la suite de la crise sanitaire. Mais les amateurs aussi se sont fait entendre et réclamaient en échange de l'intégration des espoirs une contrepartie financière, des conditions de licence plus souples et un montant supplémentaire vers la D1B. Et puis, il y avait les clubs de la 1B qui ne voyaient pas d'un bon oeil l'affaiblissement de leur division par l'ajout d'équipes de joueurs de moins de 23 ans Après plusieurs mois de discussions, un accord de principe a été trouvé. Il y aura un descendant direct en Jupiler Pro League la saison prochaine, au lieu des trois descendants prévus. Pour la D1B, cela signifie une chance de promotion supplémentaire car, tout comme la saison écoulée, une rencontre de barrage est prévue entre l'avant-dernier de D1A et le dauphin de D1B. Ce n'est qu'à partir de la saison 2023-2024 que l'on retrouvera une première division à 16 clubs. Un audit a été commandé pour se pencher sur la direction et le format que le football belge doit suivre. Les modalités de l'intégration des équipes espoirs ne sont pas encore claires. Il est en tout cas sûr que la prochaine saison en D1B démarrera avec 8 équipes, sans espoirs donc. À partir de la saison 2022-2023, quatre places seraient libérées en 1B pour les U23, quatre en première nationale et six en deuxième nationale. Chaque club pro est libre d'inscrire une équipe, mais cela se fera contre le paiement d'un montant fixe. Des paramètres sportifs (par exemple sur la base des résultats en élites jeunes) seront établis afin de déterminer dans quelle série atterriront les espoirs de chaque équipe. L'intégration des espoirs est encore sous réserve. Le CEO Pierre François a obtenu un mandat "afin de poursuivre l'élaboration de ce dossier et les discussions avec les ailes amateurs", indique la Pro League dans un communiqué. "L'intégration des équipes U23 signifie une étape cruciale dans la post-formation et donc la formation des joueurs espoirs dans nos compétitions." La Pro League doit donner plus de détails sur l'accord de principe au cours d'une conférence de presse à 16h00..