Ils pourront également demander des éclaircissements supplémentaires concernant certaines décisions. Le département des arbitres de l'Union belge de football (URBSFA) s'engage à répondre à toutes les questions dans un délai de sept jours, a promis la directrice des opérations Stephanie Forde, mardi lors d'une session d'information à Tubize.

"Afin de pouvoir évaluer les forces et les faiblesses de nos arbitres, nous demandons aux clubs de commenter leurs performances chaque semaine, et de nous communiquer leur analyse. Ces informations sont précieuses, et seront également prises en compte dans l'évaluation globale des arbitres", a ainsi expliqué Stephanie Forde aux dirigeants du club et aux entraîneurs présents.

"L'évaluation par les clubs est importante pour découvrir certaines tendances".

L'Union belge a établi une "checklist", où il est notamment demandé de commenter la manière dont l'arbitre a géré le match, sa personnalité, ses décisions disciplinaires, son approche des joueurs et sa forme physique. Il est également demandé comment il a réagi lors des phases cruciales de la rencontre, et comment il a fait usage de l'assistance-video (VAR). Cela ne concerne pas seulement l'arbitre principal du match, mais également ses assistants.

Autre nouveauté: les clubs pourront demander des éclaircissements à propos de certaines phases lors des matches. Le service des arbitres leur répondra dans un délai de sept jours après la demande d'évaluation (feedback).

"Le plus important, c'est que les clubs sachent que la communication ne s'arrête pas après le match", a conclu Stephanie Forde.

Ils pourront également demander des éclaircissements supplémentaires concernant certaines décisions. Le département des arbitres de l'Union belge de football (URBSFA) s'engage à répondre à toutes les questions dans un délai de sept jours, a promis la directrice des opérations Stephanie Forde, mardi lors d'une session d'information à Tubize."Afin de pouvoir évaluer les forces et les faiblesses de nos arbitres, nous demandons aux clubs de commenter leurs performances chaque semaine, et de nous communiquer leur analyse. Ces informations sont précieuses, et seront également prises en compte dans l'évaluation globale des arbitres", a ainsi expliqué Stephanie Forde aux dirigeants du club et aux entraîneurs présents. "L'évaluation par les clubs est importante pour découvrir certaines tendances". L'Union belge a établi une "checklist", où il est notamment demandé de commenter la manière dont l'arbitre a géré le match, sa personnalité, ses décisions disciplinaires, son approche des joueurs et sa forme physique. Il est également demandé comment il a réagi lors des phases cruciales de la rencontre, et comment il a fait usage de l'assistance-video (VAR). Cela ne concerne pas seulement l'arbitre principal du match, mais également ses assistants. Autre nouveauté: les clubs pourront demander des éclaircissements à propos de certaines phases lors des matches. Le service des arbitres leur répondra dans un délai de sept jours après la demande d'évaluation (feedback). "Le plus important, c'est que les clubs sachent que la communication ne s'arrête pas après le match", a conclu Stephanie Forde.