Des déplacements européens, un premier match de Coupe de Belgique cette semaine, et la treizième journée de Pro League le week-end prochain: on peut dire que l'automne est toujours très chargé pour nos footeux. Dimanche, l'Antwerp a disputé son 17e match de la saison. Le Club, directement qualifié pour la phase de poules de la Champions League, en était à sa quinzième rencontre. Ajoutez-y les matches des équipes nationales, assortis pour certains de voyages en Afrique ou en Amérique du Sud, et vous mesurerez la lourdeur de leur agenda. Le noyau est étoffé et comporte un paquet de bons joueurs. C'est nécessaire. Philippe Clement a déjà utilisé 25 d'entre eux en championnat, tandis que Brian Priske ( voir encadré) avait usé de 29 de ses gars dimanche, en alignant Pierre Dwomoh.
...

Des déplacements européens, un premier match de Coupe de Belgique cette semaine, et la treizième journée de Pro League le week-end prochain: on peut dire que l'automne est toujours très chargé pour nos footeux. Dimanche, l'Antwerp a disputé son 17e match de la saison. Le Club, directement qualifié pour la phase de poules de la Champions League, en était à sa quinzième rencontre. Ajoutez-y les matches des équipes nationales, assortis pour certains de voyages en Afrique ou en Amérique du Sud, et vous mesurerez la lourdeur de leur agenda. Le noyau est étoffé et comporte un paquet de bons joueurs. C'est nécessaire. Philippe Clement a déjà utilisé 25 d'entre eux en championnat, tandis que Brian Priske ( voir encadré) avait usé de 29 de ses gars dimanche, en alignant Pierre Dwomoh. L'affiche, très disputée et marquée par de nombreux duels, ne l'a pas révélé au premier coup d'oeil mais certains joueurs, comme NoaLang ou CharlesDeKetelaere, tous deux réquisitionnés par leur équipe nationale, ont besoin d'un peu de répit. Le Néerlandais n'a plus trouvé le chemin des filets depuis le match contre Ostende, le 10 septembre, et son assist contre Courtrai lors de la onzième journée était le premier depuis le 22 août. Il en va de même pour le Diable: quinzième match de Bruges, quinzième titularisation. Mais il n'a plus marqué depuis le 18 septembre et le déplacement à Charleroi. Certes, dimanche, RitchieDeLaet l'a privé d'un but en déviant le ballon sur la ligne. En début de saison, CDK a quasi disputé l'intégralité des matches: après ClintonMata, De Ketelaere et Lang sont les footballeurs les plus fréquemment alignés en championnat, avec respectivement 1.023 et 1.006 minutes de jeu sur un total théorique de 1.080. Depuis quelques semaines, le Belge, qui a deux ans de moins que le Batave, est plus fréquemment remplacé: à la 71e contre Leipzig, à la 69e contre Courtrai, à la 78e contre Manchester City et dès la 64e ce dimanche. Les deux hommes sont ménagés en Coupe et ce repos leur fera du bien. Car avant la trêve internationale, le Club doit encore en découdre avec Saint-Trond, Manchester City et le Standard. La profondeur du noyau pourrait être décisive dans la course au titre. L'été dernier, le Club n'a laissé partir qu'un défenseur, OdilonKossounou (Bayer Leverkusen), SimonDeli étant parti dès le mois de janvier. Et il a embauché trois joueurs: JackHendry (26 ans), StanleyNsoki (22 ans) et FaitoutMaouassa (23 ans). Ils ont renforcé la concurrence et deux d'entre eux ont même pris la défense en mains. Arrivé fin août, Hendry a été immédiatement titularisé et n'a manqué qu'un match, contre Courtrai. Ceux qui l'ont vu à l'oeuvre à Ostende sont un peu surpris. Sans remettre en cause ses qualités footballistiques ou son leadership, ils doutaient plutôt de son physique. Hendry revient de loin, après deux opérations et plusieurs blessures musculaires, mais le Club Bruges lui a offert un suivi parfait. À ses côtés, c'est Stanley Nsoki qui a effectué les plus gros progrès. Dimanche, dans un duel musclé, il a été exclu après avoir reçu deux avertissements, mais il a excellé en défense. Le jeu du Français est marqué par son goût du risque. Il aime anticiper et parfois, il arrive un rien trop tard, mais il a gommé les incertitudes de ses débuts, ses mauvais choix en matière de positionnement et ses chutes de concentration. Il a progressé en championnat comme sur la scène européenne, même si les nombreux changements de position de Manchester City l'ont désarçonné - à l'instar de toute l'arrière-garde brugeoise. Nsoki n'a manqué que trois matches jusqu'à présent: contre Eupen, Gand (6-1), avec une défense dirigée par un trio composé de joueurs de l'académie, VanDerBrempt- Mechele- Mbamba, et Charleroi. Le Club n'a encaissé que six buts dans les neuf matches auxquels a participé le Français. Faitout Maouassa, lui, n'a pas encore montré grand-chose: quelques minutes contre Ostende, une mi-temps au Mambourg, septante minutes contre Courtrai et une demi-heure à l'Antwerp. À Charleroi, il a remplacé Lang au repos et a joué, soutenu par EduardSobol, dans un registre plutôt offensif. D'autres fois, comme contre Courtrai ou à l'Antwerp, il s'est très bien débrouillé à l'arrière gauche, renvoyant FedericoRicca sur le banc. L'Uruguayen, qui a presque 27 ans, n'est entré en action que pendant douze minutes contre Leipzig depuis l'arrivée de Maouassa. Il ne s'est pas encore produit en championnat. MatejMitrovic a également disparu de la circulation depuis le mois d'août. OwenOtasowie (vingt ans) et TiboPersyn (19 ans) sont victimes de la richesse du noyau. Le premier n'a encore joué qu'avec le Club NXT et a été remplacé contre le Standard et Saint-Trond. Il a dû s'adapter, mais il s'est blessé et est tombé malade. Persyn a dû céder sa place au jeune Norvégien AntonioNusa (seize ans) sur la feuille de match contre Courtrai. Persyn, qui était parti à l'Inter, est revenu au Club faute de temps de jeu, mais est confronté au même problème à Bruges et doit mûrir avec les Espoirs. Il a obtenu des minutes en août, avec une titularisation contre le Beerschot, et a même marqué. Mais depuis, le noyau est au complet. Ignace Van Der Brempt (19 ans), aux fraises derrière à Gand mais brillant à l'Antwerp dans l'entrejeu, est plus avancé. Les prestations d' ÉderBalanta et de MatsRits relèguent parfois RuudVormer sur le banc, de même qu'Otasowie, un milieu de terrain axial, de plus confronté à la progression rapide de Noah Mbamba (seize ans). Celui-ci était de la partie en défense lors de la prestation catastrophique à Gand, ce qui a entamé son crédit. Suite à l'exclusion de Nsoki, il a été remplacé par BrandonMechele, mais quand on l'utilise dans l'entrejeu, il se distingue par son calme, sa puissance et sa maîtrise du ballon. Il a fait meilleure impression que son adversaire Dwomoh (17 ans) durant leurs 35 minutes de jeu de concert à l'Antwerp. Dimanche, KamalSowah n'a pas joué, et ce pour la première fois depuis son transfert à neuf millions fin août. Sur papier, c'est lui le successeur de Ruud Vormer dans le rôle de box-to-box, mais il doit dépanner sur le flanc droit, où il a trop peu d'espaces à son goût. Il a été remplacé à la 55e contre City et dimanche, Van Der Brempt a joué à sa place. Sowah (21 ans) n'a délivré qu'un assist en 400 minutes. C'est trop peu. Le départ de DavidOkereke et YoussouphBadji offre des opportunités aux autres, mais ils n'ont encore rien montré. RubenProvidence, loué par l'AS Rome, est passé sur le billard peu après avoir signé. Sa blessure à la cheville va l'écarter des terrains pour quelques mois. En septembre, WesleyMoraes semblait de retour, avec 55 minutes contre Charleroi et 18 contre Leipzig. Il a encore été repris dans le noyau contre OHL avant de disparaître. Son calvaire de deux ans n'est pas encore achevé. Pas plus que celui de JoséIzquierdo, mal en point depuis 2018. Ses douze minutes de jeu contre Courtrai étaient une victoire contre son corps mais depuis, il est rentré dans le rang. Pour toutes ces raisons et parce que BasDost ne parvient pas à saisir sa chance, le poids de l'attaque repose sur Charles et Noa. Et ce poids s'avère lourd à porter. D'où les matches nuls 1-1 péniblement acquis contre Anderlecht et l'Antwerp, mais aussi à domicile contre Louvain. Bruges s'est tout aussi difficilement imposé 0-1 à Charleroi, grâce à un but dans les arrêts de jeu, marqué grâce au Club NXT, avec un assist de Van Der Brempt et une conclusion signée De Ketelaere. Parfois, il vaut mieux compter sur les talents du cru.