Thibau Nys, 19 ans, ponctue ainsi sa saison par un premier podium chez les élites. "Je ne m'attendais pas à être sur le podium aujourd'hui", a réagi le fils de Sven Nys, médaillé de bronze de l'Euro et des Mondiaux espoirs cette année. "C'est la première fois que cela m'arrive chez les élites. Tout s'est bien mis aujourd'hui. C'est un beau coup de pouce après une saison faite de hauts et de bas. J'ai dû faire avec deux blessures à l'épaule et j'ai été privé de course pendant un certain temps à cause du Covid. C'était difficile mentalement. Ce soir, je vais faire la fête. Puis je vais prendre du repos avant de me tourner vers la saison sur route", conclut celui qui est champion d'Europe espoirs sur la route. Si l'équipe Pauwels Sauzen-Bingoal a été à la fête avec la victoire de Laurens Sweeck, elle a aussi dû enregistrer l'abandon d'Eli Iserbyt. Le vainqueur de la Coupe du monde et du Superprestige a été la principale victime d'une chute massive en début de course. Il a fini par abandonner, touché au genou. "Mon genou droit ne va pas très bien", estime Iserbyt. "Je voulais continuer mais ce n'était pas possible. Je n'ai donc voulu prendre aucun risque et j'ai abandonné. Il faut maintenant attendre pour voir comment la blessure va évoluer". Eli Iserbyt avait prévu de disputer deux courses de VTT le weekend prochain en Turquie, lui qui caresse le rêve de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris en mountainbike. (Belga)

Thibau Nys, 19 ans, ponctue ainsi sa saison par un premier podium chez les élites. "Je ne m'attendais pas à être sur le podium aujourd'hui", a réagi le fils de Sven Nys, médaillé de bronze de l'Euro et des Mondiaux espoirs cette année. "C'est la première fois que cela m'arrive chez les élites. Tout s'est bien mis aujourd'hui. C'est un beau coup de pouce après une saison faite de hauts et de bas. J'ai dû faire avec deux blessures à l'épaule et j'ai été privé de course pendant un certain temps à cause du Covid. C'était difficile mentalement. Ce soir, je vais faire la fête. Puis je vais prendre du repos avant de me tourner vers la saison sur route", conclut celui qui est champion d'Europe espoirs sur la route. Si l'équipe Pauwels Sauzen-Bingoal a été à la fête avec la victoire de Laurens Sweeck, elle a aussi dû enregistrer l'abandon d'Eli Iserbyt. Le vainqueur de la Coupe du monde et du Superprestige a été la principale victime d'une chute massive en début de course. Il a fini par abandonner, touché au genou. "Mon genou droit ne va pas très bien", estime Iserbyt. "Je voulais continuer mais ce n'était pas possible. Je n'ai donc voulu prendre aucun risque et j'ai abandonné. Il faut maintenant attendre pour voir comment la blessure va évoluer". Eli Iserbyt avait prévu de disputer deux courses de VTT le weekend prochain en Turquie, lui qui caresse le rêve de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris en mountainbike. (Belga)