"Je voulais lancer la finale. Nous avons rapidement creusé un trou avec un joli groupe, mais quelques équipes voulaient un sprint massif. De plus, la finale sur ces routes plates n'était pas assez difficile pour éviter le sprint", a expliqué Van Avermaet. "J'ai essayé de gagner cette course, mais cela n'a pas réussi. J'espère pouvoir garder ma condition jusqu'au championnat du monde (au Qatar le 16 octobre, ndlr). Maintenant, je vais disputer l'Eneco Tour et ce sera la dernière préparation avant le Mondial. Il est important de rester frais. Ma saison est de toute façon réussie. Je voulais encore gagner quelque chose après mon titre olympique et cela a réussi déjà au Canada (au GP de Montréal, ndlr)." (Belga)

"Je voulais lancer la finale. Nous avons rapidement creusé un trou avec un joli groupe, mais quelques équipes voulaient un sprint massif. De plus, la finale sur ces routes plates n'était pas assez difficile pour éviter le sprint", a expliqué Van Avermaet. "J'ai essayé de gagner cette course, mais cela n'a pas réussi. J'espère pouvoir garder ma condition jusqu'au championnat du monde (au Qatar le 16 octobre, ndlr). Maintenant, je vais disputer l'Eneco Tour et ce sera la dernière préparation avant le Mondial. Il est important de rester frais. Ma saison est de toute façon réussie. Je voulais encore gagner quelque chose après mon titre olympique et cela a réussi déjà au Canada (au GP de Montréal, ndlr)." (Belga)