"Enfin je goute à nouveau au succès, cela faisait longtemps. Deux ans. Cela fait du bien", a réagi le coureur de Trek-Segafredo après sa victoire. "Cette victoire est la confirmation de la bonne condition de ces dernières semaines. J'ai roulé un bon BinckBank Tour, j'étais bien à la Vuelta mais toutes ces montées n'étaient pas pour moi. Vendredi, au Championnat des Flandres, je n'étais pas super. Aujourd'hui, j'avais la même sensation que la veille et pourtant j'ai quand même gagné", s'est réjoui Theuns. Dans le final, Jasper Stuyven a attaqué. Theuns a rejoint son équipier et s'est isolé en tête à trois kilomètres de la ligne. "Stuyven roulait en tête. Avec Mads Pedersen, je me suis arrêté derrière lui. Puis notre Danois m'a hurlé dans l'oreillette que je devais continuer car un trou s'était creusé derrière nous. C'est ce que j'ai fait. J'ai rejoint Jasper puis nous avons tout donné. Jusqu'à ce que Jasper me dise d'y aller seul car il n'y arrivait plus. Jasper a encore fait un virage devant et après c'était à moi de jouer. Je ne pense pas avoir déjà roulé en étant aussi contracté vers l'arrivée." Le Gantois n'a jamais bénéficié d'un gros avantage. "Dans la dernière ligne droite, le vent était de face. Cela rendait le tout encore plus dur. Je sentais le gros groupe se rapprocher de plus en plus. Franchir la ligne en premier a enlevé un gros poids de mes épaules. J'avais tellement envie de gagner une autre course. Aujourd'hui, c'est enfin le cas. C'est une manière de remercier l'équipe pour m'avoir offert un nouveau contrat après une année difficile. Aujourd'hui, la tactique d'équipe a parfaitement fonctionné", a conclu Theuns, ravi. (Belga)