Le Néerlandais Steven Kruijswijk, troisième du Tour de France, risque lui d'être moins frais. Roglic participe à sa première Vuelta, et est très impatient de découvrir cette épreuve. Il vise la victoire finale et ne s'en cache pas. "Je me suis programmé pour ça et je suis prêt", assure-t-il. "La montagne ne me fait pas peur même si dans un mauvais jour on peut y perdre beaucoup de temps. Mais on a vraiment une très bonne équipe, et il n'y a donc pas de raisons d'être inquiets. On a d'ailleurs déjà remporté pas mal de courses cette saison. Inutile par conséquent de stresser, même si on a la volonté de poursuivre dans cette voie du succès, et de terminer l'année en beauté. Nous sommes ici pour gagner la course et nous allons tout faire pour", promet le vainqueur de Tirreno-Adriatico et du Tour de Romandie. "Il faudra voir qui est le plus fort mais en attendant de le découvrir, c'est très bien d'avoir plusieurs cartes dans son jeu..." Le directeur sportif Grischa Niermann également, annonce que Jumbo-Visma vise cette fois la plus haute marche du podium. "Primoz est le leader", dévoile-t-il, "mais avec George (Bennett) et Steven (Kruiswijk) dans son ombre. Tony Martin, Lennard Hofstede, Neilson Powless, Sepp Kuss et Robert Gesink sont par ailleurs des soutiens de poids. On espère donc être déjà en pôle ou en tout cas dans une très bonne position, au soir du contre-la-montre par équipes de samedi à Torrevieja..." (Belga)