Roglic s'était élancé avec un retard de 25 secondes sur Yates. Meilleur spécialiste que le Britannique, Roglic avait bon espoir de renverser la situation. Mais Yates s'est bien accroché, l'écart entre les deux hommes tournant autour des 10, 15 secondes durant une grande partie du chrono. Dans le dernier kilomètre Yates s'est écroulé. "Je me suis lancé à fond", a résumé Roglic dans sa première réaction d'après-course. "Je ne sais pas précisément où j'ai fait la différence, j'ai tout donné jusqu'à l'arrivée. La différence est petite, très petite. Incroyable, mais j'ai réussi quand même." L'an passé, le Slovène avait repris 36 secondes au leader de Mitchelton-Scott, mais cette fois, le Britannique a offert une belle résistance. "J'ai commencé avec confiance, mais au final, tu n'as de l'influence que sur ta propre prestation", a expliqué Roglic. "Je voulais donner le meilleur de moi-même, et c'est ce que j'ai fait. Avec succès." Roglic, 29 ans, enlève sa troisième victoire de la saison après une étape et le classement final du Tour des Emirats arabes unis. Il succède au palmarès au Polonais Michal Kwiatkowski. Le Slovène a vécu une scène cocasse sur le podium, où on lui a d'abord donné un maillot avec Mitchelton-Scott comme sponsor. Roglic ne l'a pas porté pour la cérémonie du podium et la séance photo. Il a par la suite reçu un nouveau maillot bleu, neutre, sans sponsor, avant de recevoir le bon modèle. (Belga)