Dans la montée du Col de Turini (14,9 km à 7,3%), Roglic a placé son attaque décisive à 200m de la ligne pour devancer le Colombien Daniel Martinez et le Britannique Simon Yates. "C'est bon de gagner au sommet d'une aussi longue ascension, en plus devant mon plus grand supporter, mon fils Lev. C'était une étape difficile, avec un gros rythme dès le début. Mais j'avais les jambes. Donc j'ai pu suivre les autres quand ils ont attaqué", a déclaré le coureur de Jumbo-Visma, cité par le site de Paris-Nice. Un succès qui permet à Roglic de prendre 47 secondes d'avance au général sur Simon Yates et une minute sur Daniel Martinez avant la dernière journée dimanche et cinq difficultés au programme d'une étape courte de 116 km autour de Nice. "La dernière étape est toujours la plus dure", a reconnu le Slovène. "J'ai vu que la montée au col d'Eze ne se faisait plus de la même manière et c'est toujours impressionnant quand on se retrouve face à une pente aussi raide. Mais j'espère qu'en arrivant là-bas, je serai encore bien." (Belga)

Dans la montée du Col de Turini (14,9 km à 7,3%), Roglic a placé son attaque décisive à 200m de la ligne pour devancer le Colombien Daniel Martinez et le Britannique Simon Yates. "C'est bon de gagner au sommet d'une aussi longue ascension, en plus devant mon plus grand supporter, mon fils Lev. C'était une étape difficile, avec un gros rythme dès le début. Mais j'avais les jambes. Donc j'ai pu suivre les autres quand ils ont attaqué", a déclaré le coureur de Jumbo-Visma, cité par le site de Paris-Nice. Un succès qui permet à Roglic de prendre 47 secondes d'avance au général sur Simon Yates et une minute sur Daniel Martinez avant la dernière journée dimanche et cinq difficultés au programme d'une étape courte de 116 km autour de Nice. "La dernière étape est toujours la plus dure", a reconnu le Slovène. "J'ai vu que la montée au col d'Eze ne se faisait plus de la même manière et c'est toujours impressionnant quand on se retrouve face à une pente aussi raide. Mais j'espère qu'en arrivant là-bas, je serai encore bien." (Belga)