C'est avec un coureur de moins que le peloton prenait le départ à Chalon-sur-Saône après l'abandon de Soren Kragh Andersen (Team DSM) à cause de douleurs au dos. Dès les premiers kilomètres, un groupe de six coureurs s'isolait en tête avec Oliver Naesen (AG2R-Citroën), Oscar Riesebeek (Alpecin-Fenix), Anthony Perez (Cofidis), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Fabien Doubey (Total Direct Energie) et Joaquim Rojas (Movistar). Ce groupe comptait jusqu'à 5:30 d'avance sur le peloton. Derrière, le peloton se mettait en route sous l'impulsion de l'équipe néerlandaise Jumbo-Visma. Les équipes des candidats à la victoire finale se mettaient en route avant la dernière ascension du Mont Brouilly. Julien Bernard lâchait ses partenaires d'échappée dans le Mont Brouilly et Rémi Cavagna (Deceuninck-QuickStep) et Luis Leon Sanchez (Astana-Premier Tech) profitaient d'un moment d'accalmie dans le peloton pour partir en contre. Le fils de Jean-François Bernard, vainqueur de Paris-Nice en 1992, était finalement repris par Sanchez après un problème mécanique chez Cavagna. Le champion d'Espagne lâchait Bernard à 4 kilomètres de la ligne mais était repris par le peloton un kilomètre plus loin. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en profitait alors pour placer son attaque et s'imposer en solitaire devant Schachmann et Martin et prendre la tête du classement général. Tiesj Benoot termine quatrième et meilleur Belge Jeudi, la cinquième étape de la Course au Soleil mènera le peloton de Vienne vers Bollène avec une arrivée dessinée pour les sprinteurs au bout de 200 km de course. (Belga)

C'est avec un coureur de moins que le peloton prenait le départ à Chalon-sur-Saône après l'abandon de Soren Kragh Andersen (Team DSM) à cause de douleurs au dos. Dès les premiers kilomètres, un groupe de six coureurs s'isolait en tête avec Oliver Naesen (AG2R-Citroën), Oscar Riesebeek (Alpecin-Fenix), Anthony Perez (Cofidis), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Fabien Doubey (Total Direct Energie) et Joaquim Rojas (Movistar). Ce groupe comptait jusqu'à 5:30 d'avance sur le peloton. Derrière, le peloton se mettait en route sous l'impulsion de l'équipe néerlandaise Jumbo-Visma. Les équipes des candidats à la victoire finale se mettaient en route avant la dernière ascension du Mont Brouilly. Julien Bernard lâchait ses partenaires d'échappée dans le Mont Brouilly et Rémi Cavagna (Deceuninck-QuickStep) et Luis Leon Sanchez (Astana-Premier Tech) profitaient d'un moment d'accalmie dans le peloton pour partir en contre. Le fils de Jean-François Bernard, vainqueur de Paris-Nice en 1992, était finalement repris par Sanchez après un problème mécanique chez Cavagna. Le champion d'Espagne lâchait Bernard à 4 kilomètres de la ligne mais était repris par le peloton un kilomètre plus loin. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en profitait alors pour placer son attaque et s'imposer en solitaire devant Schachmann et Martin et prendre la tête du classement général. Tiesj Benoot termine quatrième et meilleur Belge Jeudi, la cinquième étape de la Course au Soleil mènera le peloton de Vienne vers Bollène avec une arrivée dessinée pour les sprinteurs au bout de 200 km de course. (Belga)