"Ce n'était pas exactement une journée de repos. C'était encore rapide au début de l'étape, puis encore sur la fin lorsqu'il y a eu des attaques. C'est une nouvelle journée de terminée", a déclaré 'Rogla' à l'arrivée d'une étape vallonnée remportée par le Danois Søren Kragh Andersen (Sunweb). Samedi, l'ascension de la Planche des Belles Filles sera le point d'orgue du dernier match pour le classement général du Tour de France, un contre-la-montre de 36,2 kilomètres, décisif à la veille de l'arrivée à Paris. Le parcours de ce seul "chrono" de l'édition 2020, qui s'élancera de Lure, se décompose en trois parties: la première entièrement plane (14,5 km), la deuxième en faux-plat montant, la troisième enfin très pentue pour une ascension de 5,9 kilomètres classée en première catégorie. "Maintenant, je vais me concentrer sur la récupération et sur ce qui nous attend demain (samedi, ndlr), le contre-la-montre. J'ai fait une reconnaissance du parcours et je sais que la dernière partie est très difficile. La seule chose que j'ai à faire, c'est de me donner au maximum, c'est ce que je vais faire. Je ne sais pas encore si je changerai de vélo pour la montée. Nous verrons cela au dernier moment, en tenant compte notamment des conditions météo." Au général, Roglic, vainqueur du Tour d'Espagne 2019, compte 57 secondes d'avance sur son jeune compatriote Tadej Pogacar (UAE Emirates). (Belga)

"Ce n'était pas exactement une journée de repos. C'était encore rapide au début de l'étape, puis encore sur la fin lorsqu'il y a eu des attaques. C'est une nouvelle journée de terminée", a déclaré 'Rogla' à l'arrivée d'une étape vallonnée remportée par le Danois Søren Kragh Andersen (Sunweb). Samedi, l'ascension de la Planche des Belles Filles sera le point d'orgue du dernier match pour le classement général du Tour de France, un contre-la-montre de 36,2 kilomètres, décisif à la veille de l'arrivée à Paris. Le parcours de ce seul "chrono" de l'édition 2020, qui s'élancera de Lure, se décompose en trois parties: la première entièrement plane (14,5 km), la deuxième en faux-plat montant, la troisième enfin très pentue pour une ascension de 5,9 kilomètres classée en première catégorie. "Maintenant, je vais me concentrer sur la récupération et sur ce qui nous attend demain (samedi, ndlr), le contre-la-montre. J'ai fait une reconnaissance du parcours et je sais que la dernière partie est très difficile. La seule chose que j'ai à faire, c'est de me donner au maximum, c'est ce que je vais faire. Je ne sais pas encore si je changerai de vélo pour la montée. Nous verrons cela au dernier moment, en tenant compte notamment des conditions météo." Au général, Roglic, vainqueur du Tour d'Espagne 2019, compte 57 secondes d'avance sur son jeune compatriote Tadej Pogacar (UAE Emirates). (Belga)