Le Real, dont la dernière défaite remontait au mois d'avril, semblait pourtant proche d'ajouter un 41e match à sa série d'invincibilité après l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo sur penalty (67e). Mais Sergio Ramos d'une tête contre son camp (85e) puis la recrue sévillane Stevan Jovetic (90e+2) ont terrassé le leader merengue (1er, 40 pts, un match de moins), désormais talonné par Séville (2e, 39 pts) et le FC Barcelone (3e, 38 pts). Le 12 janvier, le Real Madrid avait battu le record d'invincibilité de 40 matches consécutifs sans défaite en partageant 3-3 face à... Séville en Coupe du Roi. Zidane était ainsi entré dans l'histoire du football espagnol comme le premier technicien à enchaîner 40 rencontres sans perdre toutes compétitions confondues. Il avait effacé au passage le précédent record, propriété du FC Barcelone de Luis Enrique depuis la saison dernière (39 matchs). Hors d'Espagne, la Juventus Turin d'Antonio Conte avait aligné 43 matches sans défaite entre 2011 et 2012. (Belga)

Le Real, dont la dernière défaite remontait au mois d'avril, semblait pourtant proche d'ajouter un 41e match à sa série d'invincibilité après l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo sur penalty (67e). Mais Sergio Ramos d'une tête contre son camp (85e) puis la recrue sévillane Stevan Jovetic (90e+2) ont terrassé le leader merengue (1er, 40 pts, un match de moins), désormais talonné par Séville (2e, 39 pts) et le FC Barcelone (3e, 38 pts). Le 12 janvier, le Real Madrid avait battu le record d'invincibilité de 40 matches consécutifs sans défaite en partageant 3-3 face à... Séville en Coupe du Roi. Zidane était ainsi entré dans l'histoire du football espagnol comme le premier technicien à enchaîner 40 rencontres sans perdre toutes compétitions confondues. Il avait effacé au passage le précédent record, propriété du FC Barcelone de Luis Enrique depuis la saison dernière (39 matchs). Hors d'Espagne, la Juventus Turin d'Antonio Conte avait aligné 43 matches sans défaite entre 2011 et 2012. (Belga)