Il y a presque un an, en mai 2019, Casillas a été victime d'un infarctus durant un entraînement. Durant sa revalidation, il a intégré l'encadrement de Porto, où il assure la liaison entre les joueurs, l'entraîneur et la direction. En février, Casillas a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération espagnole. Ce qui semblait exclure son retour sur les terrains. Mais Casillas ne s'est pas montré si catégorique à ce sujet lors d'une interview sur la chaîne de son club. "Ma santé est le plus important, et il faut être réaliste", a indiqué Casillas. "Mais je vais bien maintenant. Après ma crise cardiaque, j'ai été déprimé pendant un mois. Je n'osais pas bien courir, faire de l'exercice ou même dormir. Cela a changé entre-temps. Un retour est-il possible ? Je ne peux rien dire à ce sujet moi-même. C'est aux médecins de décider. J'ai changé depuis ma crise cardiaque. Je chéris davantage les beaux moments. Les joueurs de football ne se rendent parfois pas compte de la chance qu'ils ont." (Belga)

Il y a presque un an, en mai 2019, Casillas a été victime d'un infarctus durant un entraînement. Durant sa revalidation, il a intégré l'encadrement de Porto, où il assure la liaison entre les joueurs, l'entraîneur et la direction. En février, Casillas a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération espagnole. Ce qui semblait exclure son retour sur les terrains. Mais Casillas ne s'est pas montré si catégorique à ce sujet lors d'une interview sur la chaîne de son club. "Ma santé est le plus important, et il faut être réaliste", a indiqué Casillas. "Mais je vais bien maintenant. Après ma crise cardiaque, j'ai été déprimé pendant un mois. Je n'osais pas bien courir, faire de l'exercice ou même dormir. Cela a changé entre-temps. Un retour est-il possible ? Je ne peux rien dire à ce sujet moi-même. C'est aux médecins de décider. J'ai changé depuis ma crise cardiaque. Je chéris davantage les beaux moments. Les joueurs de football ne se rendent parfois pas compte de la chance qu'ils ont." (Belga)