"Mais ça reste une équipe composée de bons joueurs et elle a montré de belles choses", avertit Michel Preud'homme, l'entraîneur du Standard. "C'est donc toujours un match difficile, même si les joueurs sont moins stressés avant un clasico en déplacement qu'avant une rencontre pareille à domicile. Je leur ai quand même fait remarquer que, si on était dans la situation inverse au classement, nous serions sans doute révoltés avant d'accueillir Anderlecht. Ils doivent donc être préparés à ce qu'il en soit ainsi."

Carcela titulaire?

Sur le banc la semaine dernière, Carcela avait fait changer le cours du jeu en montant face à Courtrai. Ce qui ne veut pas dire qu'il sera titulaire dimanche. "Je sais de quoi il est capable, je sais ce qu'il peut apporter quand il commence un match et quand il monte au jeu", dit Preud'homme. "Mehdi est moins fort dans la partie structurelle d'un match mais quand on passe à la partie émotionnelle, il est très fort. Et j'apprécie son état d'esprit, tout comme celui de Boljevic ou de Limbombe. Ça veut dire qu'ils ont compris qu'on devait être plus que 11 et même que 14 pour aller loin."

Preud'homme ne pourra pas compter sur Noé Dussenne, victime d'une déchirure du ligament croisé. "Le médecin a directement dit qu'il craignait le pire. C'est catastrophique pour le joueur mais aussi pour nous car nous comptions beaucoup sur lui en attendant le retour de Vanheusden et même après, pour les rotations. Nous allons rester attentifs au mercato mais surtout essayer de trouver des solutions en interne."

Quid d'Halilovic?

Au niveau des départs, il a été question d'un transfert d'Alen Halilovic mais Preud'homme se veut clair. "Nous savions qu'avec lui, le processus serait long. Dommage que je ne l'aie pas eu quand il avait 17 ans. Je suis toujours prêt à le remettre à son meilleur niveau mais s'il a une solution qu'il estime meilleure, on en discutera avec lui."