Peu amusé par le fait que Preud'homme ait envoyé son avocat le défendre devant la Commission des litiges mardi, il souhaite le suspendre deux rencontres.

Preud'homme a décidé de ne pas venir se défendre devant la Commission des litiges mardi midi mais d'envoyer son avocat pour le faire à sa place. Le parquet, qui s'est estimé clément en demandant seulement une rencontre de suspension lundi, ce qui a été refusé par Preud'homme et le Club de Bruges, a peu apprécié la démarche et requiert désormais deux matchs de suspension à son encontre.

Si la Commission des litiges accède à cette demande, Preud'homme sera privé de zone neutre pour les matchs face à Genk et le Cercle de Bruges.

Peu amusé par le fait que Preud'homme ait envoyé son avocat le défendre devant la Commission des litiges mardi, il souhaite le suspendre deux rencontres. Preud'homme a décidé de ne pas venir se défendre devant la Commission des litiges mardi midi mais d'envoyer son avocat pour le faire à sa place. Le parquet, qui s'est estimé clément en demandant seulement une rencontre de suspension lundi, ce qui a été refusé par Preud'homme et le Club de Bruges, a peu apprécié la démarche et requiert désormais deux matchs de suspension à son encontre. Si la Commission des litiges accède à cette demande, Preud'homme sera privé de zone neutre pour les matchs face à Genk et le Cercle de Bruges.