Comme si le nom de l'enceinte avait été choisi pour eux, le Canonnier a pris l'habitude de s'enflammer pour les hommes qui font parler la poudre. D' Emile Mpenza à Taiwo Awoniyi, en passant par Nenad Jestrovic, Abdoulay Diaby ou même Jonathan Bolingi, le stade des Hurlus est un repaire prisé par les attaquants désireux de faire tourner la machine à buts à plein régime. Ici, ceux qui font trembler les filets agitent toujours les tribunes.
...