Les Diables Rouges retrouvent le pays de Galles ce mardi au Cardiff City Stadium (19h45 locales, 20h45 belges). Ce match constitue le dernier des qualifications à la Coupe du monde 2022, dans le groupe E. Avec le ticket pour le Qatar en poche depuis samedi, la rencontre devient aussi la première de préparation au Mondial de l'année prochaine.

Forte d'un bilan de 19 sur 21 (six victoires et un partage), la Belgique peut déjà penser à sa 14e participation à une phase finale de Coupe du monde, la cinquième de suite dans un grand tournoi si l'on tient compte des Euros 2016 et 2020.

A Cardiff, Roberto Martinez, qui veut terminer la campagne invaincu, devra, par la force des choses, présenter une équipe remaniée. Avec les forfaits actés lundi des gardiens Thibaut Courtois et Simon Mignolet, du défenseur Jason Denayer, du milieu de terrain Dennis Praet et de l'attaquant et capitaine Eden Hazard, c'est pratiquement toute une équipe qui se trouve sur le flanc, si l'on tient compte des indisponibilités connues avant le rassemblement (Romelu Lukaku, Michy Batshuayi, Jérémy Doku, Youri Tielemans, Thomas Vermaelen) ou survenues pendant celui-ci (Toby Alderweireld).

Contre l'Estonie, Martinez a pu tester deux alternatives: Christian Benteke, troisième dans la hiérarchie des attaquants derrière Lukaku et Batshuayi, à la pointe de l'attaque et Timothy Castagne dans le trio défensif. Le premier s'est rappelé au bon souvenir du sélectionneur avec un but et un assist. Le second a rendu une bonne copie à une place qui n'est normalement pas la sienne.

Vu les forfaits, Martinez devra opérer un changement en défense. Remplacera-t-il Jason Denayer par Derdryck Boyata ou lancera-t-il Wout Faes ou Arthur Theate dans le grand bain ? Samedi, contre l'Estonie, Eden Hazard avait été remplacé par son frère Thorgan. Cette option pourrait être reconduite au pays de Galles. Difficile d'imaginer des Charles De Ketelaere, Alexis Saelemaekers ou Dante Vanzeir être alignés d'entrée. Même si Martinez a dit ne pas écarter l'une ou l'autre surprise.

La star galloise sera absente contre la Belgique., iStock
La star galloise sera absente contre la Belgique. © iStock

DES GALLOIS SANS BALE

Le match à Cardiff offre à Martinez la possibilité de passer en revue ses troupes dans un contexte intéressant: sans la pression du résultat et face à une équipe gonflée à bloc pour assurer sa deuxième place dans le groupe devant la République tchèque, soutenue par un public nombreux et enthousiaste. Car les Galllois, par la voix du sélectionneur Rob Page et d'un de ses joueurs emblématiques, Aaron Ramsey, ont prévenu les Diables: même s'ils sont assurés de disputer les barrages grâce à leur première place dans leur groupe en Ligue des Nations, tout comme les Tchèques, ils veulent terminer deuxièmes du groupe. Ce qui leur permettrait d'éviter un grand morceau contraint de passer par les barrages et, surtout, de peut-être pouvoir jouer ces matchs couperets à domicile.

Les Dragons gallois devront faire sans leur joueur vedette et capitaine, Gareth Bale, qui a dû déclarer forfait pour le match de ce soir.

L'ailier de 32 ans a fêté sa 100e apparition internationale avec le pays de Galles samedi soir contre la Biélorussie (5-1). À la mi-temps, il a été autorisé à rester dans le vestiaire, alors que le score était déjà de 2-0 pour l'équipe locale. Bale n'est toujours pas complètement remis de sa blessure au genou qui l'empêche de jouer depuis début septembre. Au Real Madrid, où il est le coéquipier d'Eden Hazard et de Thibaut Courtois, il n'a pas dépassé 193 minutes de jeu cette saison. Le duo belge du Real a quitté l'équipe et est retourné dans la capitale espagnole. Le sélectionneur gallois Rob Page pensait tout au plus à un rôle de remplaçant pour Bale contre la Belgique, mais finalement les Gallois ont choisi de prendre l'option la plus sûre et de ne pas laisser jouer l'ailier.

La rencontre sera dirigée par le Portugais Artur Dias.

Les Diables Rouges retrouvent le pays de Galles ce mardi au Cardiff City Stadium (19h45 locales, 20h45 belges). Ce match constitue le dernier des qualifications à la Coupe du monde 2022, dans le groupe E. Avec le ticket pour le Qatar en poche depuis samedi, la rencontre devient aussi la première de préparation au Mondial de l'année prochaine. Forte d'un bilan de 19 sur 21 (six victoires et un partage), la Belgique peut déjà penser à sa 14e participation à une phase finale de Coupe du monde, la cinquième de suite dans un grand tournoi si l'on tient compte des Euros 2016 et 2020. A Cardiff, Roberto Martinez, qui veut terminer la campagne invaincu, devra, par la force des choses, présenter une équipe remaniée. Avec les forfaits actés lundi des gardiens Thibaut Courtois et Simon Mignolet, du défenseur Jason Denayer, du milieu de terrain Dennis Praet et de l'attaquant et capitaine Eden Hazard, c'est pratiquement toute une équipe qui se trouve sur le flanc, si l'on tient compte des indisponibilités connues avant le rassemblement (Romelu Lukaku, Michy Batshuayi, Jérémy Doku, Youri Tielemans, Thomas Vermaelen) ou survenues pendant celui-ci (Toby Alderweireld). Contre l'Estonie, Martinez a pu tester deux alternatives: Christian Benteke, troisième dans la hiérarchie des attaquants derrière Lukaku et Batshuayi, à la pointe de l'attaque et Timothy Castagne dans le trio défensif. Le premier s'est rappelé au bon souvenir du sélectionneur avec un but et un assist. Le second a rendu une bonne copie à une place qui n'est normalement pas la sienne. Vu les forfaits, Martinez devra opérer un changement en défense. Remplacera-t-il Jason Denayer par Derdryck Boyata ou lancera-t-il Wout Faes ou Arthur Theate dans le grand bain ? Samedi, contre l'Estonie, Eden Hazard avait été remplacé par son frère Thorgan. Cette option pourrait être reconduite au pays de Galles. Difficile d'imaginer des Charles De Ketelaere, Alexis Saelemaekers ou Dante Vanzeir être alignés d'entrée. Même si Martinez a dit ne pas écarter l'une ou l'autre surprise.Le match à Cardiff offre à Martinez la possibilité de passer en revue ses troupes dans un contexte intéressant: sans la pression du résultat et face à une équipe gonflée à bloc pour assurer sa deuxième place dans le groupe devant la République tchèque, soutenue par un public nombreux et enthousiaste. Car les Galllois, par la voix du sélectionneur Rob Page et d'un de ses joueurs emblématiques, Aaron Ramsey, ont prévenu les Diables: même s'ils sont assurés de disputer les barrages grâce à leur première place dans leur groupe en Ligue des Nations, tout comme les Tchèques, ils veulent terminer deuxièmes du groupe. Ce qui leur permettrait d'éviter un grand morceau contraint de passer par les barrages et, surtout, de peut-être pouvoir jouer ces matchs couperets à domicile. Les Dragons gallois devront faire sans leur joueur vedette et capitaine, Gareth Bale, qui a dû déclarer forfait pour le match de ce soir.L'ailier de 32 ans a fêté sa 100e apparition internationale avec le pays de Galles samedi soir contre la Biélorussie (5-1). À la mi-temps, il a été autorisé à rester dans le vestiaire, alors que le score était déjà de 2-0 pour l'équipe locale. Bale n'est toujours pas complètement remis de sa blessure au genou qui l'empêche de jouer depuis début septembre. Au Real Madrid, où il est le coéquipier d'Eden Hazard et de Thibaut Courtois, il n'a pas dépassé 193 minutes de jeu cette saison. Le duo belge du Real a quitté l'équipe et est retourné dans la capitale espagnole. Le sélectionneur gallois Rob Page pensait tout au plus à un rôle de remplaçant pour Bale contre la Belgique, mais finalement les Gallois ont choisi de prendre l'option la plus sûre et de ne pas laisser jouer l'ailier. La rencontre sera dirigée par le Portugais Artur Dias.