La course, qui se tient en pleine "Golden Week", une semaine de quatre jours fériés, a été marquée par deux drapeaux rouges qui n'ont pas permis d'atteindre les 100 tours initiaux. Un premier après l'accident d'une Mercedes GT3 qui a nécessité la réparation du mur de pneus. Relancée au 50e tour, la course était à nouveau interrompue au 59e dans la foulée du très impressionnant accident du Japonais Mitsonuro Takaboshi. Le pilote Nissan a été surpris par une voiture au ralenti dans la ligne droite des stands et a perdu le contrôle en voulant l'éviter, tapant très violemment le rail, mais s'en tirait sans fractures. La réparation ayant pris près de 90 minutes, la course était relancée pour dix minutes à peine, en raison de la luminosité. Mais entre la procédure classique de relance et un problème technique d'une voiture, les 10 dernières minutes ont été disputées sous régime de voiture de sécurité. Parti depuis la 10e position, Bertrand Baguette (Nissan) et son équipier japonais Kazuki Hiramine étaient remontés jusqu'en 6e place au moment du deuxième drapeau rouge. Repartis 5e suite à l'accident de Takaboshi, ils ont fini sur le podium car les deux Toyota de tête ont été pénalisées dans les dernières minutes, après un accrochage et une infraction des règles sous drapeau rouge. Bertrand Baguette décroche donc son premier podium pour sa deuxième course sur Nissan après une fin de course très particulière. Moins de 75% de la distance ayant été parcourue, la moitié des points seulement a été distribuée. (Belga)

La course, qui se tient en pleine "Golden Week", une semaine de quatre jours fériés, a été marquée par deux drapeaux rouges qui n'ont pas permis d'atteindre les 100 tours initiaux. Un premier après l'accident d'une Mercedes GT3 qui a nécessité la réparation du mur de pneus. Relancée au 50e tour, la course était à nouveau interrompue au 59e dans la foulée du très impressionnant accident du Japonais Mitsonuro Takaboshi. Le pilote Nissan a été surpris par une voiture au ralenti dans la ligne droite des stands et a perdu le contrôle en voulant l'éviter, tapant très violemment le rail, mais s'en tirait sans fractures. La réparation ayant pris près de 90 minutes, la course était relancée pour dix minutes à peine, en raison de la luminosité. Mais entre la procédure classique de relance et un problème technique d'une voiture, les 10 dernières minutes ont été disputées sous régime de voiture de sécurité. Parti depuis la 10e position, Bertrand Baguette (Nissan) et son équipier japonais Kazuki Hiramine étaient remontés jusqu'en 6e place au moment du deuxième drapeau rouge. Repartis 5e suite à l'accident de Takaboshi, ils ont fini sur le podium car les deux Toyota de tête ont été pénalisées dans les dernières minutes, après un accrochage et une infraction des règles sous drapeau rouge. Bertrand Baguette décroche donc son premier podium pour sa deuxième course sur Nissan après une fin de course très particulière. Moins de 75% de la distance ayant été parcourue, la moitié des points seulement a été distribuée. (Belga)