Malgré leur classement modeste dans cette première édition de la Pro League (l'Espagne est actuellement 7e sur 8 en messieurs et les USA 9es et dernières, ndlr), les deux équipes représentatives de la Belgique n'ont pu ramener plus qu'un point de leur déplacement lors du match aller. Menant au score, chacune s'est faite remonter dans le dernier quart-temps pour concéder un partage (2-2 à Valence et 1-1 à Lancaster), finalisé ensuite par une défaite aux shoot-outs privant l'une et l'autre d'un point de bonus supplémentaire. Aucun sentiment de revanche toutefois pour les champions du monde: "l'on voit plus cela comme une nouvelle mise en route après deux mois de championnat national, avec des schémas tactiques légèrement différents par rapport à nos clubs", a expliqué Felix Denayer nommé capitaine suite à l'absence de Thomas Briels, épargné en vue de ses prochaines échéances avec son club néerlandais d'Oranje-Rood. "Ce sera aussi notre premier match international en Belgique depuis notre titre mondial et nous sommes vraiment impatients de jouer devant notre public", a-t-il ajouté. Un plaisir d'évoluer en Pro League devant le public belge qu'ont déjà connu en primeur les Panthères dimanche contre la Chine (FIH-10), avec un succès probant 4-1 à la clé. Les protégées de Niels Thijssen, leur entraîneur néerlandais, entendent bien poursuivre leur progression, à l'image de leurs victoires significatives début février en déplacement en Nouvelle-Zélande et en Australie. "Cette Pro League est une occasion unique pour nous de grimper dans le classement. Nous avons conscience de pouvoir battre n'importe qui dans un bon jour, mais l'expérience du match aller aux Etats-Unis montre que nous tombons encore quelque fois dans nos travers. Il nous manque encore certainement six victoires en Pro League pour pouvoir dépasser de manière effective la Chine et les Etats-Unis au ranking FIH et ainsi avoir le droit de jouer nos deux matchs de qualification pour les JO à domicile", a expliqué Thijssen. Comme les Red Lions, les Panthers poursuivront la Pro League après la phase finale de leur championnat national par le même déplacement en Grande-Bretagne, le dimanche 19 mai, à la Lee Valley de Londres (14h00 dames et 16h00 messieurs). (Belga)

Malgré leur classement modeste dans cette première édition de la Pro League (l'Espagne est actuellement 7e sur 8 en messieurs et les USA 9es et dernières, ndlr), les deux équipes représentatives de la Belgique n'ont pu ramener plus qu'un point de leur déplacement lors du match aller. Menant au score, chacune s'est faite remonter dans le dernier quart-temps pour concéder un partage (2-2 à Valence et 1-1 à Lancaster), finalisé ensuite par une défaite aux shoot-outs privant l'une et l'autre d'un point de bonus supplémentaire. Aucun sentiment de revanche toutefois pour les champions du monde: "l'on voit plus cela comme une nouvelle mise en route après deux mois de championnat national, avec des schémas tactiques légèrement différents par rapport à nos clubs", a expliqué Felix Denayer nommé capitaine suite à l'absence de Thomas Briels, épargné en vue de ses prochaines échéances avec son club néerlandais d'Oranje-Rood. "Ce sera aussi notre premier match international en Belgique depuis notre titre mondial et nous sommes vraiment impatients de jouer devant notre public", a-t-il ajouté. Un plaisir d'évoluer en Pro League devant le public belge qu'ont déjà connu en primeur les Panthères dimanche contre la Chine (FIH-10), avec un succès probant 4-1 à la clé. Les protégées de Niels Thijssen, leur entraîneur néerlandais, entendent bien poursuivre leur progression, à l'image de leurs victoires significatives début février en déplacement en Nouvelle-Zélande et en Australie. "Cette Pro League est une occasion unique pour nous de grimper dans le classement. Nous avons conscience de pouvoir battre n'importe qui dans un bon jour, mais l'expérience du match aller aux Etats-Unis montre que nous tombons encore quelque fois dans nos travers. Il nous manque encore certainement six victoires en Pro League pour pouvoir dépasser de manière effective la Chine et les Etats-Unis au ranking FIH et ainsi avoir le droit de jouer nos deux matchs de qualification pour les JO à domicile", a expliqué Thijssen. Comme les Red Lions, les Panthers poursuivront la Pro League après la phase finale de leur championnat national par le même déplacement en Grande-Bretagne, le dimanche 19 mai, à la Lee Valley de Londres (14h00 dames et 16h00 messieurs). (Belga)