"Ces gars sont des légendes. Gagner dans ce pays, la Premier League, quatre fois en cinq ans, c'est parce que ces gars sont tellement, tellement spéciaux. On se souviendra longtemps de nous", a expliqué le Catalan, très ému, au micro de Sky Sports. Avec un point d'avance sur Liverpool avant la dernière journée, Manchester City a bien falli perdre le titre en étant mené 2-0 par Aston Villa avec 20 minutes à jouer, avant de renverser la vapeur et de l'emporter 3-2. "Le dernier match, c'est toujours spécial, avec beaucoup d'émotion et une bonne équipe (en face). Ils ont tout donné, mais à partir du moment où on a réussi à marquer, tout a changé", a encore raconté l'entraîneur de Kevin De Bruyne. City a été sauvé par son milieu de terrain allemand Ilkay Gündogan, sur le banc au coup d'envoi et entré peu avant le 2e but de Villa. A la mi-temps, Guardiola leur a juste dit "de jouer normalement. On jouait dans des circonstances anormales, mais il fallait le gérer". Interrogé sur son avenir, alors qu'il ne lui reste qu'une année de contrat, "Pep" a d'abord esquivé d'une pirouette en disant "non, maintenant, d'abord c'est le golf", en mimant un put. "Je suis désolé, mais je n'ai vraiment pas l'énergie maintenant pour penser à la saison prochaine. Les deux derniers mois ont été difficiles avec (l'élimination en demi-finale de la Ligue des Champions) et ici", a-t-il complété peu après. (Belga)

"Ces gars sont des légendes. Gagner dans ce pays, la Premier League, quatre fois en cinq ans, c'est parce que ces gars sont tellement, tellement spéciaux. On se souviendra longtemps de nous", a expliqué le Catalan, très ému, au micro de Sky Sports. Avec un point d'avance sur Liverpool avant la dernière journée, Manchester City a bien falli perdre le titre en étant mené 2-0 par Aston Villa avec 20 minutes à jouer, avant de renverser la vapeur et de l'emporter 3-2. "Le dernier match, c'est toujours spécial, avec beaucoup d'émotion et une bonne équipe (en face). Ils ont tout donné, mais à partir du moment où on a réussi à marquer, tout a changé", a encore raconté l'entraîneur de Kevin De Bruyne. City a été sauvé par son milieu de terrain allemand Ilkay Gündogan, sur le banc au coup d'envoi et entré peu avant le 2e but de Villa. A la mi-temps, Guardiola leur a juste dit "de jouer normalement. On jouait dans des circonstances anormales, mais il fallait le gérer". Interrogé sur son avenir, alors qu'il ne lui reste qu'une année de contrat, "Pep" a d'abord esquivé d'une pirouette en disant "non, maintenant, d'abord c'est le golf", en mimant un put. "Je suis désolé, mais je n'ai vraiment pas l'énergie maintenant pour penser à la saison prochaine. Les deux derniers mois ont été difficiles avec (l'élimination en demi-finale de la Ligue des Champions) et ici", a-t-il complété peu après. (Belga)