Le chiffre d'affaires a augmenté légèrement à 446,7 millions de livres (523 millions d'euros). Mais l'absence de participation en 2018-2019 à la Ligue des champions, des dépenses records pour acquérir des joueurs comme Kepa Arrizabalaga, Christian Pulisic, Mateo Kovacic et Jorginho, et les coûts pour assumer le changement d'entraîneur ont creusé le déficit du club, qui s'élève précisément à 96,6 millions de livres. "La croissance constante des recettes et une gestion financière prudente ces dernières saisons ont permis au club d'effectuer des investissements significatifs au niveau sportif tout en respectant les critères de fair-play financier de l'UEFA", a déclaré le président de Chelsea Bruce Buck dans un communiqué publié sur le site du club, citant des revenus commerciaux en hausse de 14,5 millions de livres (17,1 millions d'euros). En vigueur depuis 2011, le fair-play financier prévoit que les clubs européens ne peuvent dépasser le seuil de 30 millions d'euros de pertes cumulées sur trois ans. "Cela a contribué à une nouvelle victoire en Europa League à la fin de la saison 2018-2019 et au retour au plus haut niveau européen", a ajouté le patron de Chelsea, confiant dans la capacité du club à enregistrer de nouveaux "succès aussi bien sur qu'en dehors du terrain tout en maintenant sa stabilité financière dans les années à venir." Chelsea occupe la 4e place de la Premier League, la dernière qualificative pour la lucrative Ligue des champions, après 20 journées et s'est qualifié pour les huitièmes de finale où il affrontera le Bayern Munich. (Belga)

Le chiffre d'affaires a augmenté légèrement à 446,7 millions de livres (523 millions d'euros). Mais l'absence de participation en 2018-2019 à la Ligue des champions, des dépenses records pour acquérir des joueurs comme Kepa Arrizabalaga, Christian Pulisic, Mateo Kovacic et Jorginho, et les coûts pour assumer le changement d'entraîneur ont creusé le déficit du club, qui s'élève précisément à 96,6 millions de livres. "La croissance constante des recettes et une gestion financière prudente ces dernières saisons ont permis au club d'effectuer des investissements significatifs au niveau sportif tout en respectant les critères de fair-play financier de l'UEFA", a déclaré le président de Chelsea Bruce Buck dans un communiqué publié sur le site du club, citant des revenus commerciaux en hausse de 14,5 millions de livres (17,1 millions d'euros). En vigueur depuis 2011, le fair-play financier prévoit que les clubs européens ne peuvent dépasser le seuil de 30 millions d'euros de pertes cumulées sur trois ans. "Cela a contribué à une nouvelle victoire en Europa League à la fin de la saison 2018-2019 et au retour au plus haut niveau européen", a ajouté le patron de Chelsea, confiant dans la capacité du club à enregistrer de nouveaux "succès aussi bien sur qu'en dehors du terrain tout en maintenant sa stabilité financière dans les années à venir." Chelsea occupe la 4e place de la Premier League, la dernière qualificative pour la lucrative Ligue des champions, après 20 journées et s'est qualifié pour les huitièmes de finale où il affrontera le Bayern Munich. (Belga)