Les Belges qui étaient encore menés 56-50 à l'entame du dernier quart-temps, ont été d'emblée secoués. Ils comptaient ainsi dix points de retard à la pause, après avoir été dominés dans les deux premières périodes (24-18 et 17-13). Ils n'ont ensuite gommé que quatre de ces dix points dans la troisième période (15-19), avant de réussir un incroyable 0-14 qui leur a permis de prendre (définitivement) les commandes de la partie, 56-58, après 1:35. Il a ensuite fallu attendre les... 3 dernière minutes pour assister au premier panier local dans cette ultime période (58-64). Mais les Portugais qui allaient finalement s'incliner 60-70, n'ont par après jamais réussi à rogner cet écart de 6 points. Sam Van Rossom (Valence) a été le meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points inscrits, un de plus que le Portugais Claudio Fonseca (Benfica), et deux de plus qu'Ismael Bako (Antwerp). Les Belges avaient déjà gagné leurs deux premiers matches, 66-65 face au Portugal, le 13 septembre à Pepinster, puis 66-79 en Islande, jeudi passé à Reykjavik. Les troupes de Dario Gjergja recevront les Islandais pour terminer le 24 février. Dans le nouveau système mis en place par la FIBA, la fédération internationale de basket, les éliminés du premier tour qualificatif pour la Coupe du monde, en bref les petits pays de la zone européenne, doivent disputer un tour de pré-qualifications pour pouvoir prétendre disputer les qualifications pour le prochain championnat d'Europe. Avec 6 points sur 6, la Belgique ne peut plus être rejointe dans le Groupe C, où elle devance le Portugal (4 points) et l'Islande (2 points en deux matches). Le vainqueur de chacun des quatre groupes de trois pourra disputer les qualifications à proprement parler à partir de novembre 2019. (Belga)

Les Belges qui étaient encore menés 56-50 à l'entame du dernier quart-temps, ont été d'emblée secoués. Ils comptaient ainsi dix points de retard à la pause, après avoir été dominés dans les deux premières périodes (24-18 et 17-13). Ils n'ont ensuite gommé que quatre de ces dix points dans la troisième période (15-19), avant de réussir un incroyable 0-14 qui leur a permis de prendre (définitivement) les commandes de la partie, 56-58, après 1:35. Il a ensuite fallu attendre les... 3 dernière minutes pour assister au premier panier local dans cette ultime période (58-64). Mais les Portugais qui allaient finalement s'incliner 60-70, n'ont par après jamais réussi à rogner cet écart de 6 points. Sam Van Rossom (Valence) a été le meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points inscrits, un de plus que le Portugais Claudio Fonseca (Benfica), et deux de plus qu'Ismael Bako (Antwerp). Les Belges avaient déjà gagné leurs deux premiers matches, 66-65 face au Portugal, le 13 septembre à Pepinster, puis 66-79 en Islande, jeudi passé à Reykjavik. Les troupes de Dario Gjergja recevront les Islandais pour terminer le 24 février. Dans le nouveau système mis en place par la FIBA, la fédération internationale de basket, les éliminés du premier tour qualificatif pour la Coupe du monde, en bref les petits pays de la zone européenne, doivent disputer un tour de pré-qualifications pour pouvoir prétendre disputer les qualifications pour le prochain championnat d'Europe. Avec 6 points sur 6, la Belgique ne peut plus être rejointe dans le Groupe C, où elle devance le Portugal (4 points) et l'Islande (2 points en deux matches). Le vainqueur de chacun des quatre groupes de trois pourra disputer les qualifications à proprement parler à partir de novembre 2019. (Belga)