Presque un paradoxe puisque la saison dernière, la présence des arrières latéraux très haut sur le terrain, collés à leur ligne de touche, semblait surtout destinée à écarter le bloc adverse en ouvrant des espaces dont devaient profiter les joueurs offensifs rassemblés dans l'axe du terrain, là où les Rouches rassemblaient un nombre impressionnant de joueurs.
...