Jusqu'à présent, le Club Bruges a récolté quatre points sur le front européen, ce qui représente 3,73 millions d'euros de prime (2,8 pour une victoire, 0,93 pour un match nul). L'Ajax a réalisé douze sur douze cette saison, ce qui lui a rapporté 11,2 millions. Comme les Néerlandais sont déjà certains d'accéder au prochain tour, ils pourront y ajouter 9,6 millions d'euros supplémentaires.

L'argent reçu pour avoir réussi à passer l'hiver européen au chaud permet d'investir davantage dans des joueurs de qualité. C'est ce qu'a fait l'Ajax, qui a également atteint les demi-finales du tournoi en 2019. Si le transfert record du Club Bruges est actuellement Kamal Sowah, qui a coûté neuf millions d'euros, l'Ajax est déjà allé bien au-delà en recrutant Sébastien Haller pour 22,5 millions d'euros, David Neres pour 22 millions, Daley Blind pour seize millions, et le Brésilien Antony, qui explose cette saison, pour 15,75 millions.

La réputation de l'Ajax lui permet aussi de vendre ses joueurs plus cher sur le marché des transferts. Le record de Bruges en la matière est la vente de Wesley à Aston Villa pour 25 millions d'euros. L'Ajax a quant à lui palpé 42 millions d'euros de la part de Tottenham pour un joueur acheté précédemment : Davinson Sánchez.

Les joueurs qui viennent de l'Ajax peuvent généralement être vendus plus cher, même si le championnat de Belgique et celui des Pays-Bas affichent un niveau plus ou moins similaire. La différence est encore plus grande pour les transferts sortants d'Ajacides formés au club. Ainsi, durant l'été 2019, l'Ajax a rentabilisé sa demi-finale européenne en vendant Frenkie de Jong pour 86 millions d'euros au FC Barcelone, Matthijs de Ligt pour 85,5 millions d'euros à la Juventus, et un an plus tard, Donny van de Beek pour 39 millions d'euros à Manchester United. Soit un total d'environ 200 millions d'euros, qui découlent des investissements réalisés au centre de formation De Toekomst. À titre de comparaison, au Club Bruges, le transfert sortant le plus cher d'un joueur blauw en zwart pur jus est celui de Björn Engels, pour lequel l'Olympiacos a payé 4,5 millions d'euros en 2018.

Retrouvez cet article en intégralité dans notre mag de la semaine, dispo dès demain en librairies.

Jusqu'à présent, le Club Bruges a récolté quatre points sur le front européen, ce qui représente 3,73 millions d'euros de prime (2,8 pour une victoire, 0,93 pour un match nul). L'Ajax a réalisé douze sur douze cette saison, ce qui lui a rapporté 11,2 millions. Comme les Néerlandais sont déjà certains d'accéder au prochain tour, ils pourront y ajouter 9,6 millions d'euros supplémentaires. L'argent reçu pour avoir réussi à passer l'hiver européen au chaud permet d'investir davantage dans des joueurs de qualité. C'est ce qu'a fait l'Ajax, qui a également atteint les demi-finales du tournoi en 2019. Si le transfert record du Club Bruges est actuellement Kamal Sowah, qui a coûté neuf millions d'euros, l'Ajax est déjà allé bien au-delà en recrutant Sébastien Haller pour 22,5 millions d'euros, David Neres pour 22 millions, Daley Blind pour seize millions, et le Brésilien Antony, qui explose cette saison, pour 15,75 millions. La réputation de l'Ajax lui permet aussi de vendre ses joueurs plus cher sur le marché des transferts. Le record de Bruges en la matière est la vente de Wesley à Aston Villa pour 25 millions d'euros. L'Ajax a quant à lui palpé 42 millions d'euros de la part de Tottenham pour un joueur acheté précédemment : Davinson Sánchez. Les joueurs qui viennent de l'Ajax peuvent généralement être vendus plus cher, même si le championnat de Belgique et celui des Pays-Bas affichent un niveau plus ou moins similaire. La différence est encore plus grande pour les transferts sortants d'Ajacides formés au club. Ainsi, durant l'été 2019, l'Ajax a rentabilisé sa demi-finale européenne en vendant Frenkie de Jong pour 86 millions d'euros au FC Barcelone, Matthijs de Ligt pour 85,5 millions d'euros à la Juventus, et un an plus tard, Donny van de Beek pour 39 millions d'euros à Manchester United. Soit un total d'environ 200 millions d'euros, qui découlent des investissements réalisés au centre de formation De Toekomst. À titre de comparaison, au Club Bruges, le transfert sortant le plus cher d'un joueur blauw en zwart pur jus est celui de Björn Engels, pour lequel l'Olympiacos a payé 4,5 millions d'euros en 2018.