Certes, l'Antwerp comptait parmi les candidats au titre. Mais on ne s'attendait tout de même pas à voir le Great Old premier après dix matches.. Encore moins après un mauvais départ, avec deux défaites et un nul dans les quatre premières rencontres.
...

Certes, l'Antwerp comptait parmi les candidats au titre. Mais on ne s'attendait tout de même pas à voir le Great Old premier après dix matches.. Encore moins après un mauvais départ, avec deux défaites et un nul dans les quatre premières rencontres.Le fait que l'Antwerp soit le nouveau leader de la Pro League est principalement dû à l'absence d'une équipe qui ne commet pratiquement aucune erreur. Le club anverois est en tête avec seulement vingt points. Cela ne représente que 66% du nombre de points dispos, mais aussi le chiffre le plus bas glané après dix journées depuis des années. En fait, cela ne s'était jamais produit après l'introduction du système en trois points en Belgique, au cours de la saison 1995-96. Avant qu'un succès ne rapporte trois unités, il faut remonter à 1982-83 pour retrouver un total aussi bas. À cette époque, le Club Bruges était en tête du classement avec quatorze points (convertis en vingt unités dans le système à trois points).De plus, la différence avec le septième au classement n'est que de trois petits points pour le moment. Un chiffre frappant, car depuis 1995-96, cela n'était jamais arrivé après dix journées de championnat. Même avant cette date (d'introduction de la victoire à trois points, donc), lorsqu'on convertit les points, on ne trouve pas une seule saison où la différence se soit révélée si petite à ce stade de la compétition. Seuls les exercices 1982-83 et 1976-77 se rapprochent de ce nombre, avec quatre points d'écart entre la première et la septième place.Cependant, toutes les équipes de notre compétition n'ont pas encore disputé dix matches. Charleroi, par exemple, peut encore dépasser l'Antwerp s'il remporte son match de rattrapage contre Waasland-Beveren. Les Zèbres compteraient alors 22 points. Mais le Cercle Bruges et le KV Ostende ont également chacun un match de rattrapage à jouer, respectivement contre Mouscron et Waasland-Beveren, encore. Si les deux clubs gagnent, toute la colonne de gauche se tiendrait en trois points. Du jamais vu !Grâce à sa victoire sur le Beerschot, l'Antwerp est en tête après dix matches pour la première fois depuis la saison 1957-58. Cette année-là, le Great Old avait terminé deuxième à l'issue de la compétition, à égalité avec le Standard. Mais le club liégeois avait été sacré champion, car il avait subi une défaite de moins que le club portuaire.L'Antwerp peut-il jouer le titre cette saison ? Voilà une question à poser à Dominique Lehmann, la star des voyants et le voyant des stars. Depuis l'introduction du système à trois points, quatorze clubs sont parvenus à être champions après avoir pris la tête du classement au bout de dix journées. Le Club Bruges avait par exemple réussi un trente sur trente en 1997-98, Anderlecht avait ramené le titre en 2016-17 avec un bilan de 21 points sur trente plutôt banal. L'Antwerp peut donc avoir de l'espoir, car ces quatre dernières années, le leader au bout de dix journées a récupéré les lauriers en mai.