Arrivé sous l'insistance de Jacky Mathijssen, il devint vite le bouc émissaire des mauvais résultats. Avait-il vu trop haut, trop vite ?

"Non, je ne pense pas", explique Karel Geraerts qui fut son coéquipier à l'époque. "A l'entraînement, et dans certains matches, ses qualités sautaient aux yeux. Il avait une frappe, une vista et un tempérament qui en faisaient clairement un des meilleurs défenseurs du noyau. Déjà à Bruges, il avait les qualités nécessaires pour intégrer l'équipe nationale. Mais il a perdu confiance, le public l'a pris en grippe et il n'a jamais su montrer le meilleur de lui-même lors de son passage à Bruges. C'est dommage car il était très apprécié du groupe. Il n'était pas difficile, toujours sympathique. Alors que l'ambiance dans le noyau était pesante à cette époque, je ne pourrais rien dire de négatif sur lui tellement il se fondait bien dans le groupe. Mais c'est le genre de joueur qui a besoin de la confiance entière de son entraîneur. Quand il l'a, il est capable de lui redonner énormément en retour. Il le prouve au Standard où il est apprécié de tout le monde. Et cela se ressent sur son jeu. Je ne le trouve pas meilleur aujourd'hui. Il est simplement plus calme dans son jeu, moins nerveux."

Arrivé sous l'insistance de Jacky Mathijssen, il devint vite le bouc émissaire des mauvais résultats. Avait-il vu trop haut, trop vite ?"Non, je ne pense pas", explique Karel Geraerts qui fut son coéquipier à l'époque. "A l'entraînement, et dans certains matches, ses qualités sautaient aux yeux. Il avait une frappe, une vista et un tempérament qui en faisaient clairement un des meilleurs défenseurs du noyau. Déjà à Bruges, il avait les qualités nécessaires pour intégrer l'équipe nationale. Mais il a perdu confiance, le public l'a pris en grippe et il n'a jamais su montrer le meilleur de lui-même lors de son passage à Bruges. C'est dommage car il était très apprécié du groupe. Il n'était pas difficile, toujours sympathique. Alors que l'ambiance dans le noyau était pesante à cette époque, je ne pourrais rien dire de négatif sur lui tellement il se fondait bien dans le groupe. Mais c'est le genre de joueur qui a besoin de la confiance entière de son entraîneur. Quand il l'a, il est capable de lui redonner énormément en retour. Il le prouve au Standard où il est apprécié de tout le monde. Et cela se ressent sur son jeu. Je ne le trouve pas meilleur aujourd'hui. Il est simplement plus calme dans son jeu, moins nerveux."