"Je pense que chaque athlète l'a vu venir. Tout le monde est conscient que ce n'était pas une bonne idée de les maintenir aux dates prévues. Il y avait des rumeurs qui disaient que les Jeux se tiendraient plus tard dans l'année mais cela aurait été bizarre et illogique. C'est dommage mais c'est bien d'avoir la certitude maintenant." "Cela aurait été inexplicable qu'autant d'athlètes du monde entier se retrouvent au même endroit dans quatre mois, avec du public présent en nombre à un tel événement, alors que le coronavirus touche actuellement tout le monde. Il fait rage en Europe, il n'a pas encore atteint l'Afrique, etc. Pour la santé publique, c'est la meilleure solution et cela aurait été une mauvaise idée d'organiser les JO." "De point de vue de cycliste, je pense que j'aurai d'autres occasions de me montrer cette année et nous ne sommes pas uniquement dépendants des Jeux. À partir de septembre, il y aura encore assez de courses pour se mettre en évidence que ce soit pour un grimpeur, un coureur de classiques, ceux qui courent pour remporter des courses à étapes ou ceux qui aiment le contre-la-montre." Cela veut-il dire qu'il pense qu'aucune course n'aura lieu avant septembre? "Non mais je veux dire que c'est différent pour nous en tant que cyclistes. Par exemple, l'équipe de hockey a peu de chances de se montrer et mise donc sur ces Jeux pour une médaille. Tout comme d'autres athlètes. Nous, nous avons plusieurs options. Je pense qu'il y aura de nouveau des courses d'ici la mi-juin et je suis certain que nous pourrons courir en été." Campenaerts comprend cependant que d'autres athlètes soient déçus. "Si je me mets à leur place, le report des Jeux doit être une catastrophe pour certains. Certains sont déjà qualifiés, d'autres non, ils doivent d'un coup penser un an plus loin. Pour certains sportifs, c'est une toute autre histoire que pour un cycliste." (Belga)

"Je pense que chaque athlète l'a vu venir. Tout le monde est conscient que ce n'était pas une bonne idée de les maintenir aux dates prévues. Il y avait des rumeurs qui disaient que les Jeux se tiendraient plus tard dans l'année mais cela aurait été bizarre et illogique. C'est dommage mais c'est bien d'avoir la certitude maintenant." "Cela aurait été inexplicable qu'autant d'athlètes du monde entier se retrouvent au même endroit dans quatre mois, avec du public présent en nombre à un tel événement, alors que le coronavirus touche actuellement tout le monde. Il fait rage en Europe, il n'a pas encore atteint l'Afrique, etc. Pour la santé publique, c'est la meilleure solution et cela aurait été une mauvaise idée d'organiser les JO." "De point de vue de cycliste, je pense que j'aurai d'autres occasions de me montrer cette année et nous ne sommes pas uniquement dépendants des Jeux. À partir de septembre, il y aura encore assez de courses pour se mettre en évidence que ce soit pour un grimpeur, un coureur de classiques, ceux qui courent pour remporter des courses à étapes ou ceux qui aiment le contre-la-montre." Cela veut-il dire qu'il pense qu'aucune course n'aura lieu avant septembre? "Non mais je veux dire que c'est différent pour nous en tant que cyclistes. Par exemple, l'équipe de hockey a peu de chances de se montrer et mise donc sur ces Jeux pour une médaille. Tout comme d'autres athlètes. Nous, nous avons plusieurs options. Je pense qu'il y aura de nouveau des courses d'ici la mi-juin et je suis certain que nous pourrons courir en été." Campenaerts comprend cependant que d'autres athlètes soient déçus. "Si je me mets à leur place, le report des Jeux doit être une catastrophe pour certains. Certains sont déjà qualifiés, d'autres non, ils doivent d'un coup penser un an plus loin. Pour certains sportifs, c'est une toute autre histoire que pour un cycliste." (Belga)