Outre les remerciements adressés à l'ancien homme fort de la fédération, le dirigeant des Mauve et Blanc en profite pour mettre en garde le football belge contre sa "fragmentation" et espère "que les batailles d'arrière-plan ne mèneront pas à un chaos définitif".

"Martens a en effet réussi à donner un nouvel élan au football belge tant sur le plan commercial que de la perception qu'en ont les fans. Notre équipe nationale n'a jamais été aussi populaire que lors de ces dernières années", entame Vanden Stock. "L'ancien CEO a simplifié un certain nombre de procédures pour les clubs amateurs et professionnels, il a dynamisé les structures de l'Union Belge de football."

Le président du RSCA concède aussi que Martens a commis quelques erreurs. "Qu'il en paie désormais le prix fort est regrettable. Il aurait sans doute mérité un autre sort", a réagi Vanden Stock, qui précise que son club tendra toujours à l'intérêt général du football belge, du plus haut au plus bas niveau. "Celui-ci repose uniquement sur la solidarité entre tous les clubs", conclut-il en espérant que les luttes intestines ne débouche pas sur un éventuel "chaos définitif" et à la "fragmentation du football belge".

Outre les remerciements adressés à l'ancien homme fort de la fédération, le dirigeant des Mauve et Blanc en profite pour mettre en garde le football belge contre sa "fragmentation" et espère "que les batailles d'arrière-plan ne mèneront pas à un chaos définitif". "Martens a en effet réussi à donner un nouvel élan au football belge tant sur le plan commercial que de la perception qu'en ont les fans. Notre équipe nationale n'a jamais été aussi populaire que lors de ces dernières années", entame Vanden Stock. "L'ancien CEO a simplifié un certain nombre de procédures pour les clubs amateurs et professionnels, il a dynamisé les structures de l'Union Belge de football." Le président du RSCA concède aussi que Martens a commis quelques erreurs. "Qu'il en paie désormais le prix fort est regrettable. Il aurait sans doute mérité un autre sort", a réagi Vanden Stock, qui précise que son club tendra toujours à l'intérêt général du football belge, du plus haut au plus bas niveau. "Celui-ci repose uniquement sur la solidarité entre tous les clubs", conclut-il en espérant que les luttes intestines ne débouche pas sur un éventuel "chaos définitif" et à la "fragmentation du football belge".