Un membre du Comité exécutif de la FIFA avait un salaire lui de 300.000 dollars pour l'année 2015 tous frais payés. Jeudi également, le TAS a annoncé que Sepp Blatter avait saisi le Tribunal arbitral du sport pour contester sa suspension de six ans infligée par la justice interne de la FIFA. Sepp Blatter "demande l'annulation de la décision prise par le commission des recours de la FIFA le suspendant de toute activité liée au football, au niveau national comme international, pour six ans", explique le TAS dans un communiqué. Sepp Blatter avait été suspendu fin décembre pour 8 ans par la commission d'éthique de la FIFA dans le cadre de l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros à Michel Platini, mais la suspension avait été réduite à six ans le 24 février par la commission des recours de la FIFA. L'on apprenait aussi jeudi de la justice suisse que Jérôme Valcke, l'ex-numéro 2 de la FIFA, était visé par une procédure judiciaire en Suisse. Le bureau du procureur général de Suisse indique avoir ouvert cette procédure en réponse à deux plaintes après "des allégations faites contre Jérôme Valcke en relation avec les enquêtes ouvertes par la FIFA". La justice suisse a débuté ses enquêtes et indique juste avoir mené des "interrogatoires", sans qu'il y ait eu d'arrestations. (Belga)

Un membre du Comité exécutif de la FIFA avait un salaire lui de 300.000 dollars pour l'année 2015 tous frais payés. Jeudi également, le TAS a annoncé que Sepp Blatter avait saisi le Tribunal arbitral du sport pour contester sa suspension de six ans infligée par la justice interne de la FIFA. Sepp Blatter "demande l'annulation de la décision prise par le commission des recours de la FIFA le suspendant de toute activité liée au football, au niveau national comme international, pour six ans", explique le TAS dans un communiqué. Sepp Blatter avait été suspendu fin décembre pour 8 ans par la commission d'éthique de la FIFA dans le cadre de l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros à Michel Platini, mais la suspension avait été réduite à six ans le 24 février par la commission des recours de la FIFA. L'on apprenait aussi jeudi de la justice suisse que Jérôme Valcke, l'ex-numéro 2 de la FIFA, était visé par une procédure judiciaire en Suisse. Le bureau du procureur général de Suisse indique avoir ouvert cette procédure en réponse à deux plaintes après "des allégations faites contre Jérôme Valcke en relation avec les enquêtes ouvertes par la FIFA". La justice suisse a débuté ses enquêtes et indique juste avoir mené des "interrogatoires", sans qu'il y ait eu d'arrestations. (Belga)