La fédération belge, aujourd'hui dénommée Belgian Athletics, a créé le Spike d'Or en 1954. Décernée chaque année depuis lors, la récompense ne sera attribuée à aucun athlète en cette année 2020 chamboulée par la pandémie de coronavirus. En effet, la plupart des grands rendez-vous d'athlétisme, les Jeux Olympiques et les Championnats d'Europe, entre autres, ont été reportés. "Si nous avions voulu attribuer le prix, il aurait fallu se baser sur la dernière saison indoor", a expliqué Gerry Follens. "La plupart des athlètes n'ont pas pu défendre leurs chances avec les annulations des principaux rendez-vous." En 2019, Bashir Abdi a été couronné pour la première fois chez les messiers après avoir battu à deux reprises le record national du marathon. Chez les dames, l'heptathlonienne Nafi Thiam a inscrit son nom au palmarès pour la septième fois, un record. (Belga)

La fédération belge, aujourd'hui dénommée Belgian Athletics, a créé le Spike d'Or en 1954. Décernée chaque année depuis lors, la récompense ne sera attribuée à aucun athlète en cette année 2020 chamboulée par la pandémie de coronavirus. En effet, la plupart des grands rendez-vous d'athlétisme, les Jeux Olympiques et les Championnats d'Europe, entre autres, ont été reportés. "Si nous avions voulu attribuer le prix, il aurait fallu se baser sur la dernière saison indoor", a expliqué Gerry Follens. "La plupart des athlètes n'ont pas pu défendre leurs chances avec les annulations des principaux rendez-vous." En 2019, Bashir Abdi a été couronné pour la première fois chez les messiers après avoir battu à deux reprises le record national du marathon. Chez les dames, l'heptathlonienne Nafi Thiam a inscrit son nom au palmarès pour la septième fois, un record. (Belga)