Né à Zagreb le 28 février 1979, Ivo Karlovic a en effet enlevé le cinquième de ses huit titres en 2013 à Bogota, puis les suivants en 2015 à Delray Beach, et à Newport et Los Cabos en 2016. Il a par ailleurs été finaliste perdant à Memphis, Düsseldorf, Newport et Bogota en 2014, Newport en 2015, Washington en 2016, et Rosmalen en 2017. Il ne sera cependant pas le plus vieux vainqueur, s'il bat le Sud-africain Kevin Anderson (ATP 6), finaliste l'an dernier et première tête de série du tournoi, en finale. Le record appartient en effet à l'Américain Pancho Gonzales, lauréat à Des Moines, à l'âge de 43 ans et 9 mois, en 1972, soit avant la création du classement ATP en 1973. Karlovic est en revanche le plus vieux finaliste d'un tournoi ATP depuis 1977. A l'époque Ken Rosewall, un des plus grands joueurs australiens de l'histoire, aujourd'hui âgé de 84 ans, avait remporté à 43 ans et quelques jours le tournoi de Honk Kong contre l'Américain Tom Gorman, puis celui de Tokyo contre le Roumain Ilie Nastase, en novembre. Il avait auparavant encore disputé deux finales de Grand Chelem contre l'Américain Jimmy Connors à Wimbledon et Forest Hills, en 1974. Anderson a écarté de sa route en deux sets, 6-3, 7-6 (7/3), le Français Gilles Simon (ATP 30), tenant du titre, tête de série numéro trois. (Belga)

Né à Zagreb le 28 février 1979, Ivo Karlovic a en effet enlevé le cinquième de ses huit titres en 2013 à Bogota, puis les suivants en 2015 à Delray Beach, et à Newport et Los Cabos en 2016. Il a par ailleurs été finaliste perdant à Memphis, Düsseldorf, Newport et Bogota en 2014, Newport en 2015, Washington en 2016, et Rosmalen en 2017. Il ne sera cependant pas le plus vieux vainqueur, s'il bat le Sud-africain Kevin Anderson (ATP 6), finaliste l'an dernier et première tête de série du tournoi, en finale. Le record appartient en effet à l'Américain Pancho Gonzales, lauréat à Des Moines, à l'âge de 43 ans et 9 mois, en 1972, soit avant la création du classement ATP en 1973. Karlovic est en revanche le plus vieux finaliste d'un tournoi ATP depuis 1977. A l'époque Ken Rosewall, un des plus grands joueurs australiens de l'histoire, aujourd'hui âgé de 84 ans, avait remporté à 43 ans et quelques jours le tournoi de Honk Kong contre l'Américain Tom Gorman, puis celui de Tokyo contre le Roumain Ilie Nastase, en novembre. Il avait auparavant encore disputé deux finales de Grand Chelem contre l'Américain Jimmy Connors à Wimbledon et Forest Hills, en 1974. Anderson a écarté de sa route en deux sets, 6-3, 7-6 (7/3), le Français Gilles Simon (ATP 30), tenant du titre, tête de série numéro trois. (Belga)