Avant-dernier du championnat avec 11 points acquis en quatorze journées, Courtrai ne compte actuellement qu'un petit point d'avance sur Eupen, lanterne rouge. "C'est un formidable défi à relever et ça ne sera pas simple. Mais je sais à quoi m'attendre car je l'ai déjà fait avec Waasland-Beveren et Mouscron", a admis d'entrée l'entraîneur de 46 ans qui a paraphé un contrat jusqu'au terme de la saison. "Je trouve ça normal. Après avoir discuté avec le club, seul le court terme compte".

Le successeur de Ioannis Anastasiou a déjà travaillé avec certains joueurs courtraisiens tels que Gary Kagelmacher, Christophe Lepoint, Thomas Kaminski, Stijn De Smet et Lukas Van Eenoo. "La qualité est bien présente au sein du groupe. L'important est de retrouver la confiance. Pour ça, il faudra instaurer du positivisme, de l'enthousiasme, de la passion et un véritable style de jeu", a poursuivi De Boeck.

L'ancien défenseur d'Anderlecht et des Diables Rouges a terminé son discours par un appel envers les supporters courtraisiens. "J'aimerais rapidement revoir la belle ambiance qui vient des tribunes. Comme par le passé", a conclu De Boeck.

Avant-dernier du championnat avec 11 points acquis en quatorze journées, Courtrai ne compte actuellement qu'un petit point d'avance sur Eupen, lanterne rouge. "C'est un formidable défi à relever et ça ne sera pas simple. Mais je sais à quoi m'attendre car je l'ai déjà fait avec Waasland-Beveren et Mouscron", a admis d'entrée l'entraîneur de 46 ans qui a paraphé un contrat jusqu'au terme de la saison. "Je trouve ça normal. Après avoir discuté avec le club, seul le court terme compte". Le successeur de Ioannis Anastasiou a déjà travaillé avec certains joueurs courtraisiens tels que Gary Kagelmacher, Christophe Lepoint, Thomas Kaminski, Stijn De Smet et Lukas Van Eenoo. "La qualité est bien présente au sein du groupe. L'important est de retrouver la confiance. Pour ça, il faudra instaurer du positivisme, de l'enthousiasme, de la passion et un véritable style de jeu", a poursuivi De Boeck. L'ancien défenseur d'Anderlecht et des Diables Rouges a terminé son discours par un appel envers les supporters courtraisiens. "J'aimerais rapidement revoir la belle ambiance qui vient des tribunes. Comme par le passé", a conclu De Boeck.