Björn Engels estime que l'Antwerp a encore ses chances en Europea League, à condition de l'emporter jeudi contre Fenerbahçe pour le compte de la 4e journée du goupe D. "Le fait de jouer ce match à huis clos ne doit pas constituer une excuse. L'Antwerp a signé de bons résultats lors des matches sans public lors de la pandémie de coronavirus", a estimé le défenseur anversois mercredi en conférence de presse.

Le Great Old est dernier de son groupe après trois journées et compte un point, acquis lors du match aller en Turquie (2-2). "Nous avons montré que nous étions capables de nous illustrer, une victoire jeudi soir est donc de l'ordre du possible. Avec notre bilan d'un point sur neuf, nous devons gagner pour passer l'hiver européen. Nous allons y aller à fond", a ajouté le Belge de 27 ans, ancien pensionnaire du Club de Bruges. La défense anversoise semble se mettre en place semaine après semaine. "J'ai effectivement remarqué que nous avons concédé moins d'occasions lors des derniers matches", a analysé Engels.

L'Antwerp devra disputer ce match crucial sans ses fans en raison d'une sanction infligée par l'UEFA après des incidents survenus contre Francfort lors de la 2e journée (0-1). Les Grecs de l'Olympiacos, ancien club d'Engels, défieront les Allemands de Francfort jeudi (18h45) dans l'autre duel du groupe.

Björn Engels estime que l'Antwerp a encore ses chances en Europea League, à condition de l'emporter jeudi contre Fenerbahçe pour le compte de la 4e journée du goupe D. "Le fait de jouer ce match à huis clos ne doit pas constituer une excuse. L'Antwerp a signé de bons résultats lors des matches sans public lors de la pandémie de coronavirus", a estimé le défenseur anversois mercredi en conférence de presse. Le Great Old est dernier de son groupe après trois journées et compte un point, acquis lors du match aller en Turquie (2-2). "Nous avons montré que nous étions capables de nous illustrer, une victoire jeudi soir est donc de l'ordre du possible. Avec notre bilan d'un point sur neuf, nous devons gagner pour passer l'hiver européen. Nous allons y aller à fond", a ajouté le Belge de 27 ans, ancien pensionnaire du Club de Bruges. La défense anversoise semble se mettre en place semaine après semaine. "J'ai effectivement remarqué que nous avons concédé moins d'occasions lors des derniers matches", a analysé Engels. L'Antwerp devra disputer ce match crucial sans ses fans en raison d'une sanction infligée par l'UEFA après des incidents survenus contre Francfort lors de la 2e journée (0-1). Les Grecs de l'Olympiacos, ancien club d'Engels, défieront les Allemands de Francfort jeudi (18h45) dans l'autre duel du groupe.