Lundi matin, l'organisation du Tour d'Italie a annoncé officiellement deux cas de Covid-19 parmi les coureurs e quatre parmi les membres de l'encadrement des équipes. En plus des quatre membres de l'équipe Michelton-Scott deux membres de l'encadrement d'équipes ont aussi subi lundi un contrôle qui s'est avéré positif : un chez AG2R et un chez Ineos Grenadiers. Les six personnes concernées par un résultat positif, sur les 571 tests effectués lundi, ont été priées d'observer des mesures d'isolement. L'inquiétude que nourrissaient les organisateurs en raison de la propagation du Covid-19 en Italie semble de plus en plus justifiée et la menace de voir le Giro interrompu avant son arrivée prévue le 25 octobre à Milan semble de plus en plus réelle. Mardi à partir de midi, le peloton doit parcourir 177 km entre Lanciano et Tortoreto. (Belga)

Lundi matin, l'organisation du Tour d'Italie a annoncé officiellement deux cas de Covid-19 parmi les coureurs e quatre parmi les membres de l'encadrement des équipes. En plus des quatre membres de l'équipe Michelton-Scott deux membres de l'encadrement d'équipes ont aussi subi lundi un contrôle qui s'est avéré positif : un chez AG2R et un chez Ineos Grenadiers. Les six personnes concernées par un résultat positif, sur les 571 tests effectués lundi, ont été priées d'observer des mesures d'isolement. L'inquiétude que nourrissaient les organisateurs en raison de la propagation du Covid-19 en Italie semble de plus en plus justifiée et la menace de voir le Giro interrompu avant son arrivée prévue le 25 octobre à Milan semble de plus en plus réelle. Mardi à partir de midi, le peloton doit parcourir 177 km entre Lanciano et Tortoreto. (Belga)