Ce qui s'est passé n'est ainsi pas admissible, selon Headway, une fondation britannique pour les lésions cérébrales, qui exige une réforme du système. Elle demande en effet que la décision de permettre à un joueur touché de poursuivre ou non soit prise par un médecin indépendant. "Il n'est pas possible d'établir un diagnostic fiable en cinq minutes", estime en effet Headway. "Il faudrait peut-être autoriser des changements temporaires, ce qui permettrait d'examiner plus longuement la blessure". Mardi Vertonghen touché à la tête après une collision avec son coéquipier Toby Alderweireld, était remonté sur le terrain après avoir conversé avec le staff médical des Spurs. Mais il était ensuite vite apparu que le Diable Rouge, qui ne tenait presque plus sur ses jambes tremblantes, n'était à l'évidence plus en mesure de poursuivre. Au point de devoir être aidé à sortir du terrain à la 39e minute. "La pression sur le personnel médical des clubs est grande", déplore Headway. "Surtout si les intérêts sont aussi importants que ceux de la Ligue des champions." Cela étant dit Jan Vertonghen s'en sort apparemment très bien. "Il est OK, et marche à nouveau", selon l'entraîneur Mauricio Pochettino. "Nous espérons maintenant que ce n'est pas trop grave, et attendons les résultats d'examens plus approfondis." L'Argentin a par ailleurs souligné que la décision de laisser Vertonghen sur le terrain avait été exclusivement prise par son staff médical. "Il donne son avis et je le suis automatiquement", a-t-il en effet assuré. (Belga)