Sean De Bie, 30 ans, avait commencé sa carrière professionnelle dans l'équipe Leopard-Trek continental en 2013 avant de passer l'année suivante chez Lotto-Soudal et y rester jusqu'en 2017. Il a ensuite roulé pour Verandas Willems-Crelan en 2018, Roompot Charles en 2019 et Bingoal Pauwels Sauces WB en 2020. Il s'est entre autres imposé à la Primus Classic, aux Trois Jours de Flandre occidentale et au championnat d'Europe Espoirs (U23) en 2013. Il avait été victime d'une chute à l'entraînement en Italie en 2019 qui lui a causé plusieurs fractures ainsi que des contusions au poumon et à la rate. En 2021, il s'est classé 2e du Tour du Finistère. Boris Vallée, 28 ans, était devenu professionnel chez Lotto-Soudal en 2014. Il a ensuite évolué dans l'équipe française Fortuneo-Vital Concept (2016-2017), dans la formation Wanty-Groupe Gobert (2018-2019) avant de retrouver Bingoal Pauwels Sauces WB en 2020 dont il avait été membre du pôle de développement en 2012-2013. Vallée s'est entre autres imposé au Tour du Lac Taihu en 2018 ainsi que dans la 2e étape du Tour de Wallonie 2016 devant Tom Boonen. Il s'était également classé 2e du GP de Denain et 4e du GP Scherens. Ludwig De Winter, 28 ans, pour sa part, tenu à tirer sa révérence sur ses terres binchoises à l'occasion de Binche-Chimay-Binche. Le coureur de l'équipe Intermarché-Wanty-Groupe Gobert a commencé sa carrière professionnelle dans l'équipe Wallonie-Bruxelles en 2015 avant d'intégrer sa structure actuelle en 2019. Le Binchois s'est notamment imposé dans le Grand Prix Lucien van Impe en 2017 et la kermesse pro de Viane, en 2018. Un autre coureur wallon, Jonas van Genechten, 35 ans, devait également quitter le peloton mardi à Binche-Chimay-Binche. Une chute dimanche dès le 2e kilomètre à Paris-Roubaix, avec fissure de la rotule, l'en a privé. Le coureur hennuyer de B&B Hotels p/b KTM était devenu professionnel chez Storez-Ledecq en 2007. Il avait ensuite évolué chez Willems Verandas (2009-2010), Wallonie-Bruxelles (2011), Lotto-Soudal (20112-2014), Iam Cycling (2016-2016), Cofidis (2017) avant d'intégrer sa structure actuelle en 2018. Van Genechten s'était imposé dans une étape (7e) de la Vuelta en 2016, au GP de Fourmies et à la Course du Raisin en 2014, au GP Cerami en 2013, au Circuit du Houtland en 2018 ainsi que dans des étapes du Tour de Pologne, du Tour de Wallonie et de l'Eurométropole Tour. (Belga)

Sean De Bie, 30 ans, avait commencé sa carrière professionnelle dans l'équipe Leopard-Trek continental en 2013 avant de passer l'année suivante chez Lotto-Soudal et y rester jusqu'en 2017. Il a ensuite roulé pour Verandas Willems-Crelan en 2018, Roompot Charles en 2019 et Bingoal Pauwels Sauces WB en 2020. Il s'est entre autres imposé à la Primus Classic, aux Trois Jours de Flandre occidentale et au championnat d'Europe Espoirs (U23) en 2013. Il avait été victime d'une chute à l'entraînement en Italie en 2019 qui lui a causé plusieurs fractures ainsi que des contusions au poumon et à la rate. En 2021, il s'est classé 2e du Tour du Finistère. Boris Vallée, 28 ans, était devenu professionnel chez Lotto-Soudal en 2014. Il a ensuite évolué dans l'équipe française Fortuneo-Vital Concept (2016-2017), dans la formation Wanty-Groupe Gobert (2018-2019) avant de retrouver Bingoal Pauwels Sauces WB en 2020 dont il avait été membre du pôle de développement en 2012-2013. Vallée s'est entre autres imposé au Tour du Lac Taihu en 2018 ainsi que dans la 2e étape du Tour de Wallonie 2016 devant Tom Boonen. Il s'était également classé 2e du GP de Denain et 4e du GP Scherens. Ludwig De Winter, 28 ans, pour sa part, tenu à tirer sa révérence sur ses terres binchoises à l'occasion de Binche-Chimay-Binche. Le coureur de l'équipe Intermarché-Wanty-Groupe Gobert a commencé sa carrière professionnelle dans l'équipe Wallonie-Bruxelles en 2015 avant d'intégrer sa structure actuelle en 2019. Le Binchois s'est notamment imposé dans le Grand Prix Lucien van Impe en 2017 et la kermesse pro de Viane, en 2018. Un autre coureur wallon, Jonas van Genechten, 35 ans, devait également quitter le peloton mardi à Binche-Chimay-Binche. Une chute dimanche dès le 2e kilomètre à Paris-Roubaix, avec fissure de la rotule, l'en a privé. Le coureur hennuyer de B&B Hotels p/b KTM était devenu professionnel chez Storez-Ledecq en 2007. Il avait ensuite évolué chez Willems Verandas (2009-2010), Wallonie-Bruxelles (2011), Lotto-Soudal (20112-2014), Iam Cycling (2016-2016), Cofidis (2017) avant d'intégrer sa structure actuelle en 2018. Van Genechten s'était imposé dans une étape (7e) de la Vuelta en 2016, au GP de Fourmies et à la Course du Raisin en 2014, au GP Cerami en 2013, au Circuit du Houtland en 2018 ainsi que dans des étapes du Tour de Pologne, du Tour de Wallonie et de l'Eurométropole Tour. (Belga)