"L'année dernière, nous avons étudié un certain nombre de domaines pour lesquels nous sentions qu'il fallait évoluer afin d'ajuster notre vision pour ce sport formidable", déclare Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1. "Alors que le recours aux "grid girls" a été un élément de base des GP de Formule 1 pendant des décennies, nous avons le sentiment que cette coutume ne fait pas écho à nos valeurs, et qu'elle est clairement en contradiction avec les normes sociétales modernes. Nous ne pensons pas que cette pratique soit appropriée ou pertinente pour la Formule 1 et ses fans, anciens comme nouveaux, à travers le monde", poursuit Sean Bratches. Le premier Grand Prix de la saison 2018 aura lieu le 25 mars en Australie. (Belga)

"L'année dernière, nous avons étudié un certain nombre de domaines pour lesquels nous sentions qu'il fallait évoluer afin d'ajuster notre vision pour ce sport formidable", déclare Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1. "Alors que le recours aux "grid girls" a été un élément de base des GP de Formule 1 pendant des décennies, nous avons le sentiment que cette coutume ne fait pas écho à nos valeurs, et qu'elle est clairement en contradiction avec les normes sociétales modernes. Nous ne pensons pas que cette pratique soit appropriée ou pertinente pour la Formule 1 et ses fans, anciens comme nouveaux, à travers le monde", poursuit Sean Bratches. Le premier Grand Prix de la saison 2018 aura lieu le 25 mars en Australie. (Belga)