"J'ai la chance de pouvoir disposer de trois chevaux de très haut niveau (Espoir, Apart et Claire)", a expliqué le cavalier de Bekkevoort, 33 ans, qui va disputer sa deuxième finale de Coupe du monde après une 9e place à Paris-Bercy l'an dernier. "Espoir a disputé trois championnats du monde et va sur ses 15 ans. J'ai décidé de ne plus l'aligner en compétition. Pour la santé du cheval, il est n'est pas raisonnable de le laisser concourir encore. Espoir a gagné le championnat de Belgique, pris la 4e place de l'Euro et disputé un championnat du monde et une finale de Coupe du monde. Je sais qu'Apart peut grandir en cours de compétition. Il n'a pas vraiment encore disputé de championnat, je me demande donc comment il va réagir. D'un autre côté, il a montré cet hiver, en salle, qu'il avait un très haut niveau. Il a gagné en Coupe du monde à Stuttgart et pris la 3e place à Bâle, il a été important pour ma qualification." Quatrième et le mieux classé des Belges au ranking européen, Pieter Devos fait partie des outsiders possibles pour un podium à Göteborg. "Je sais que je peux arriver à faire quelque chose de bien, mais il ne faut pas courir après les titres, cela fait monter le stress. Les attentes étaient fortes l'an dernier avec la 5e place à l'Euro (quatrième par équipes) et j'avais en tête une médaille, mais j'en attendais trop. Je ne veux pas commettre de nouveau les mêmes erreurs. Cela ne veut pas dire que je ne veux pas gagner." Après une saison très régulière en salle, les Belges sont d'ailleurs cités parmi les bonnes surprises pour cette finale de Coupe du monde. "Etre avec cinq cavaliers en finale alors que nous sommes des centaines au départ, cela veut dire beaucoup. Il y a déjà eu quelques bonnes générations, mais force est de constater qu'un vent nouveau souffle. On doit en profiter. Nous sommes trois dans le top-20 mondial, cela n'était jamais arrivé. Il manque juste un grand titre. Chacun d'entre nous a déjà gagné pas mal de concours." Pieter Devos est 18e mondial au classement FEI, Niels Bruynseels est 13e et Nicola Philippaerts 17e (il ne participe cependant pas à cette finale de Coupe du monde). (Belga)