Pour la première fois depuis la mise en place des play-offs, le Standard va entamer les dix derniers matchs de la saison en tête. C'est donc dans la position toute nouvelle de favori que les Liégeois vont tenter de se glisser afin d'aller chercher le titre de champion de Belgique.
Et pourtant, cette saison n'avait pas débuté sous les meilleurs auspices. Les tensions entre les supporters et la direction avaient explosé durant l'été pour mener à des actions particulièrement soutenues, voire même violentes, de la part des premiers. La nomination du nouveau coach, Guy Luzon, était aussi vivement contestée. Finalement, le club de Liège a débuté la saison en boulet de canon en gagnant ses neuf premiers matchs. De quoi faire taire les détracteurs du nouveau coach israélien. Et mis à part le flop de l'Europa League, les Rouches ont impressionné tout au long de la saison par leur sérénité et leur gestion des matchs. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : cette saison le Standard c'est 20 victoires, sept matchs nuls et seulement trois défaites pour un goal average de +42. Par comparaison, celui de Bruges est de +26 pour +30 à Anderlecht.
Mais le problème, c'est que le club principautaire a mal terminé la phase classique en étant défait à Bruges puis en gagnant sans convaincre contre Malines et faisant match nul à Waasland-Beveren. Cette mauvaise série a eu pour conséquence de voir revenir le Club de Bruges à seulement quatre points, ce qui a été réduit à deux points en mode play-off. La question est alors de savoir si le Standard va tenir sous la pression durant ces PO1.

La défense : Kawashima - Opare - Ciman - Arslanagic - Van Damme


Toutes les statistiques font de cette défense la meilleure de Belgique. Avec seulement 17 buts encaissés, le Standard possède la défense la moins passée durant les 30 premiers matchs depuis l'instauration des play-offs. Énormément critiqué cet été, Kawashima a été décisif pour son équipe et a relégué Thuram, pourtant transféré pour le remplacer, à un rôle de doublure. Si bien que ce dernier a été prêté à Charlton pour obtenir du temps de jeu. À droite, Opare semble enfin avoir trouvé une certaine régularité qui lui manquait auparavant et, à gauche, Van Damme est le véritable patron de cette équipe. Dans l'axe, Ciman fait sa meilleure saison avec le Standard et le jeune Arslanagic a déjà fait oublier Kanu. Et ce, malgré quelques erreurs durant cette phase classique. Sur le banc aussi, il y a de la qualité puisqu'on y retrouve notamment Kanu et Stam. Le Néerlandais n'a pas convaincu suffisamment pour être titulaire, mais constitue une alternative solide. Il n'y a que Ben Haim qui ait déçu les espoirs placés en lui.

L'avis de Philippe Albert (ancien défenseur d'Anderlecht et de Newcastle) : "Pour moi, la défense du Standard est la meilleure de Belgique. Tout d'abord, Kawashima réalise une saison irréprochable à tout niveau. Hormis une sortie légèrement tardive à Zulte, il a sauvé énormément de points pour son équipe et un gardien qui prend des points ça donne confiance à une défense. Arslanagic a bien suppléé Kanu, Ciman réalise une toute grosse saison et Opare était à un très haut niveau avant d'être blessé. Et puis à gauche il y a Van Damme qui est un des meilleurs back gauche du pays. Donc pour moi, c'est clair que cette défense est la meilleure de la phase classique. Maintenant, le tout est de savoir si le Standard va tenir la route. S'ils encaissent aussi peu de buts dans les play-offs que durant le premier tour, il faudra aller les chercher parce que défensivement c'est très costaud."

Le milieu : Vainqueur - De Sart - Mpoku - Mujangi Bia


Durant cet été, Roland Duchâtelet a réussi à garder à la fois Vainqueur et Mpoku, ce qui n'était pas gagné. Guy Luzon a décidé de garder un entrejeu avec deux éléments axiaux comme avec Rednic et deux ailiers qui rentrent dans le jeu. Dans l'axe, Julien De Sart est la véritable révélation de la saison côté liégeois. Le jeune de 19 ans a relégué Buyens sur le banc et ne cesse d'impressionner. À ses côtés, Vainqueur fait une saison très correcte, mais ne sort plus du lot comme c'était le cas les années précédentes. Sur les flancs, Luzon a relancé Mujangi Bia à l'étonnement général. On croyait l'avenir du belgo-congolais bloqué à Sclessin mais il montre cette année qu'il faut compter sur lui. À gauche, Paul-José Mpoku monte en puissance ces dernières semaines et aura à coeur de réitérer ses performances de l'an dernier pendant les play-offs. Le Standard possède aussi des alternatives sur le banc avec des joueurs comme Carcela, Bulot qui est blessé, Cissé ou Buyens. La question à se poser c'est si ce milieu de terrain va tenir contre des entrejeux à trois éléments qui mettent plus de pression sur les deux axiaux.


L'avis de Wilfried Van Moer (ancien sélectionneur fédéral et milieu de terrain du Standard de Liège) : "Le fait que ce soit un milieu de terrain avec seulement deux éléments centraux peut être un désavantage pour le Standard. J'ai quelques doutes sur le fait que cet entrejeu puisse rivaliser avec les meilleures équipes de Belgique. Dans le football actuel, un match se gagne dans ce milieu de terrain. Mais avec Vainqueur et Buyens ou De Sart on a deux joueurs qui comprennent qu'ils doivent abattre un très gros travail et qui n'hésitent pas à se donner à 100%. Et puis on a aussi le flanc droit et le flanc gauche qui peuvent revenir dans l'axe et descendre un peu pour les aider dans les tâches défensives. Un problème survient quand tu as un joueur qui ne travaille pas pour l'équipe dans le milieu de terrain. Cependant, je pense que l'équipe va rencontrer des problèmes dans ce secteur quand elle affrontera Anderlecht ou Bruges durant les play-offs."

L'attaque : Ezekiel - Batshuayi


À seulement 20 et 21 ans, le duo forme une des meilleures attaques de notre championnat. Alliant vitesse et percussion, les deux flèches du Standard apportent un brin de folie à un jeu liégeois souvent trop stéréotypé. Cette année était l'année de confirmation pour Michy Batshuayi et il l'a bien gérée. Le jeune bruxellois est le meilleur buteur du championnat avec 18 buts et on parle de plus en plus d'un départ à l'étranger durant ce mercato. Ezekiel a été moins productif cette année, mais il est indispensable à cette attaque par les brèches qu'il crée entre les lignes. Et si un des deux subit un creux, il reste De Camargo sur le banc pour apporter son expérience et son sens du but. Cependant, cette attaque a éprouvé de grosses difficultés quand elle évoluait face à des défenses regroupées comme à Bruges, cela pourrait lui jouer des tours.


L'avis de Thomas Chatelle (ailier du RAEC Mons et consultant pour Belgacom TV) : "Ce duo d'attaque a été souvent pointé du doigt comme le meilleur en Belgique à juste titre. Je pense qu'il a très bien fonctionné depuis le début de la saison. Ils ont tous les deux connu un petit moment de creux durant le championnat, mais à leur âge c'est normal. Là, ils ont trouvé la bonne carburation même s'il y a ces trois derniers matchs en phase classique qui font douter tout le monde. Mais le Standard a le potentiel en attaque pour aller jusqu'au bout. Il ne faut pas oublier aussi qu'un joueur comme De Camargo est sur le banc et peut apporter son expérience ainsi qu'un style de jeu différent aux Liégeois. Il a la maturité pour apporter sa petite touche au bon moment, pas forcément en tant que titulaire, mais même dans des parties de matchs, il peut apporter sa pierre à l'édifice."


Pour la première fois depuis la mise en place des play-offs, le Standard va entamer les dix derniers matchs de la saison en tête. C'est donc dans la position toute nouvelle de favori que les Liégeois vont tenter de se glisser afin d'aller chercher le titre de champion de Belgique. Et pourtant, cette saison n'avait pas débuté sous les meilleurs auspices. Les tensions entre les supporters et la direction avaient explosé durant l'été pour mener à des actions particulièrement soutenues, voire même violentes, de la part des premiers. La nomination du nouveau coach, Guy Luzon, était aussi vivement contestée. Finalement, le club de Liège a débuté la saison en boulet de canon en gagnant ses neuf premiers matchs. De quoi faire taire les détracteurs du nouveau coach israélien. Et mis à part le flop de l'Europa League, les Rouches ont impressionné tout au long de la saison par leur sérénité et leur gestion des matchs. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : cette saison le Standard c'est 20 victoires, sept matchs nuls et seulement trois défaites pour un goal average de +42. Par comparaison, celui de Bruges est de +26 pour +30 à Anderlecht. Mais le problème, c'est que le club principautaire a mal terminé la phase classique en étant défait à Bruges puis en gagnant sans convaincre contre Malines et faisant match nul à Waasland-Beveren. Cette mauvaise série a eu pour conséquence de voir revenir le Club de Bruges à seulement quatre points, ce qui a été réduit à deux points en mode play-off. La question est alors de savoir si le Standard va tenir sous la pression durant ces PO1. La défense : Kawashima - Opare - Ciman - Arslanagic - Van Damme Toutes les statistiques font de cette défense la meilleure de Belgique. Avec seulement 17 buts encaissés, le Standard possède la défense la moins passée durant les 30 premiers matchs depuis l'instauration des play-offs. Énormément critiqué cet été, Kawashima a été décisif pour son équipe et a relégué Thuram, pourtant transféré pour le remplacer, à un rôle de doublure. Si bien que ce dernier a été prêté à Charlton pour obtenir du temps de jeu. À droite, Opare semble enfin avoir trouvé une certaine régularité qui lui manquait auparavant et, à gauche, Van Damme est le véritable patron de cette équipe. Dans l'axe, Ciman fait sa meilleure saison avec le Standard et le jeune Arslanagic a déjà fait oublier Kanu. Et ce, malgré quelques erreurs durant cette phase classique. Sur le banc aussi, il y a de la qualité puisqu'on y retrouve notamment Kanu et Stam. Le Néerlandais n'a pas convaincu suffisamment pour être titulaire, mais constitue une alternative solide. Il n'y a que Ben Haim qui ait déçu les espoirs placés en lui. L'avis de Philippe Albert (ancien défenseur d'Anderlecht et de Newcastle) : "Pour moi, la défense du Standard est la meilleure de Belgique. Tout d'abord, Kawashima réalise une saison irréprochable à tout niveau. Hormis une sortie légèrement tardive à Zulte, il a sauvé énormément de points pour son équipe et un gardien qui prend des points ça donne confiance à une défense. Arslanagic a bien suppléé Kanu, Ciman réalise une toute grosse saison et Opare était à un très haut niveau avant d'être blessé. Et puis à gauche il y a Van Damme qui est un des meilleurs back gauche du pays. Donc pour moi, c'est clair que cette défense est la meilleure de la phase classique. Maintenant, le tout est de savoir si le Standard va tenir la route. S'ils encaissent aussi peu de buts dans les play-offs que durant le premier tour, il faudra aller les chercher parce que défensivement c'est très costaud." Le milieu : Vainqueur - De Sart - Mpoku - Mujangi Bia Durant cet été, Roland Duchâtelet a réussi à garder à la fois Vainqueur et Mpoku, ce qui n'était pas gagné. Guy Luzon a décidé de garder un entrejeu avec deux éléments axiaux comme avec Rednic et deux ailiers qui rentrent dans le jeu. Dans l'axe, Julien De Sart est la véritable révélation de la saison côté liégeois. Le jeune de 19 ans a relégué Buyens sur le banc et ne cesse d'impressionner. À ses côtés, Vainqueur fait une saison très correcte, mais ne sort plus du lot comme c'était le cas les années précédentes. Sur les flancs, Luzon a relancé Mujangi Bia à l'étonnement général. On croyait l'avenir du belgo-congolais bloqué à Sclessin mais il montre cette année qu'il faut compter sur lui. À gauche, Paul-José Mpoku monte en puissance ces dernières semaines et aura à coeur de réitérer ses performances de l'an dernier pendant les play-offs. Le Standard possède aussi des alternatives sur le banc avec des joueurs comme Carcela, Bulot qui est blessé, Cissé ou Buyens. La question à se poser c'est si ce milieu de terrain va tenir contre des entrejeux à trois éléments qui mettent plus de pression sur les deux axiaux. L'avis de Wilfried Van Moer (ancien sélectionneur fédéral et milieu de terrain du Standard de Liège) : "Le fait que ce soit un milieu de terrain avec seulement deux éléments centraux peut être un désavantage pour le Standard. J'ai quelques doutes sur le fait que cet entrejeu puisse rivaliser avec les meilleures équipes de Belgique. Dans le football actuel, un match se gagne dans ce milieu de terrain. Mais avec Vainqueur et Buyens ou De Sart on a deux joueurs qui comprennent qu'ils doivent abattre un très gros travail et qui n'hésitent pas à se donner à 100%. Et puis on a aussi le flanc droit et le flanc gauche qui peuvent revenir dans l'axe et descendre un peu pour les aider dans les tâches défensives. Un problème survient quand tu as un joueur qui ne travaille pas pour l'équipe dans le milieu de terrain. Cependant, je pense que l'équipe va rencontrer des problèmes dans ce secteur quand elle affrontera Anderlecht ou Bruges durant les play-offs." L'attaque : Ezekiel - Batshuayi À seulement 20 et 21 ans, le duo forme une des meilleures attaques de notre championnat. Alliant vitesse et percussion, les deux flèches du Standard apportent un brin de folie à un jeu liégeois souvent trop stéréotypé. Cette année était l'année de confirmation pour Michy Batshuayi et il l'a bien gérée. Le jeune bruxellois est le meilleur buteur du championnat avec 18 buts et on parle de plus en plus d'un départ à l'étranger durant ce mercato. Ezekiel a été moins productif cette année, mais il est indispensable à cette attaque par les brèches qu'il crée entre les lignes. Et si un des deux subit un creux, il reste De Camargo sur le banc pour apporter son expérience et son sens du but. Cependant, cette attaque a éprouvé de grosses difficultés quand elle évoluait face à des défenses regroupées comme à Bruges, cela pourrait lui jouer des tours. L'avis de Thomas Chatelle (ailier du RAEC Mons et consultant pour Belgacom TV) : "Ce duo d'attaque a été souvent pointé du doigt comme le meilleur en Belgique à juste titre. Je pense qu'il a très bien fonctionné depuis le début de la saison. Ils ont tous les deux connu un petit moment de creux durant le championnat, mais à leur âge c'est normal. Là, ils ont trouvé la bonne carburation même s'il y a ces trois derniers matchs en phase classique qui font douter tout le monde. Mais le Standard a le potentiel en attaque pour aller jusqu'au bout. Il ne faut pas oublier aussi qu'un joueur comme De Camargo est sur le banc et peut apporter son expérience ainsi qu'un style de jeu différent aux Liégeois. Il a la maturité pour apporter sa petite touche au bon moment, pas forcément en tant que titulaire, mais même dans des parties de matchs, il peut apporter sa pierre à l'édifice."