La victoire est revenue au Russe Vladimir Morozov (48.32), qui a devancé son compatriote Andrei Minakov (48.78). Le Brésilien Marcelo Chierighini (49.32) termine 4e. Les FINA Champions Swim Series connaissent cette année leur deuxième édition. Seuls des nageurs du top mondial, comme les médaillés des grands championnats, sont invités à cette compétition lucrative. Il n'y a ainsi que quatre nageurs par épreuve. Le vainqueur reçoit 10.000 dollars (8.965 euros). Les primes pour les autres participants sont, dans l'ordre, de 8.000 dollars, 6.000 dollars et 5.000 dollars. Un record du monde vaut 20.000 dollars. Samedi, Pieter Timmers avait pris la 4e place du 200 m libre en 1:51.94, dans une course gagnéer par le Chinois Sun Yang (1:45.55). Mercredi, Timmers avait pris la quatrième place en 49.45 du 100 m libre de la première manche des FINA Champions Swim Series à Shenzhen. Il détient le record de Belgique en 47.80, un temps qui lui avait permis de devenir vice-champion olympique en 2016 à Rio. (Belga)

La victoire est revenue au Russe Vladimir Morozov (48.32), qui a devancé son compatriote Andrei Minakov (48.78). Le Brésilien Marcelo Chierighini (49.32) termine 4e. Les FINA Champions Swim Series connaissent cette année leur deuxième édition. Seuls des nageurs du top mondial, comme les médaillés des grands championnats, sont invités à cette compétition lucrative. Il n'y a ainsi que quatre nageurs par épreuve. Le vainqueur reçoit 10.000 dollars (8.965 euros). Les primes pour les autres participants sont, dans l'ordre, de 8.000 dollars, 6.000 dollars et 5.000 dollars. Un record du monde vaut 20.000 dollars. Samedi, Pieter Timmers avait pris la 4e place du 200 m libre en 1:51.94, dans une course gagnéer par le Chinois Sun Yang (1:45.55). Mercredi, Timmers avait pris la quatrième place en 49.45 du 100 m libre de la première manche des FINA Champions Swim Series à Shenzhen. Il détient le record de Belgique en 47.80, un temps qui lui avait permis de devenir vice-champion olympique en 2016 à Rio. (Belga)