Rolland a distancé ses compagnons d'échappée à moins de 8 kilomètres de l'arrivée. Il est le premier Français vainqueur dans le Giro depuis Nacer Bouhanni en 2014. Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), 26 ans, a gardé le maillot rose de leader, à la veille de l'étape de haute montagne dans les Dolomites. Il compte 31 secondes d'avance sur le Colombien Nairo Quintana (Movistar), et 1:12 sur l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida). C'est la première victoire de Rolland dans le Giro. Dans le Tour de France, l'Orléanais a gagné à deux reprises des étapes de montagne, à l'Alpe d'Huez (2011) et à la Toussuire (2012). Premier attaquant du jour, au pied de la montée d'Aprica, Rolland a ouvert la course avant de se relever et laisser ses deux compagnons, le Russe Pavel Brutt (Gazprom-Rusvelo) et le Slovène Matej Mohoric (UAE Team Emirates), pour attendre un groupe de contre-attaquants d'une quarantaine d'unités. Le peloton, qui a compté jusqu'à 13 minutes de retard, s'est rapproché pour finir. Dumoulin a franchi la ligne en 37e position avec ses rivaux directs, 7:54 après le vainqueur. A l'avant, Rolland a porté une attaque décisive après de multiples tentatives de ses compagnons. Le Français (4e du Giro 2014), qui a cherché à plusieurs reprises à gagner des étapes depuis le départ de Sardaigne, a cette fois touché au but. Jeudi, la 18e étape présente un concentré de montagne avec cinq ascensions entre Moena et Ortisei sur un parcours limité à 137 kilomètres qui comprend le Passo Pordoi (1e cat), le Passo Valparola (2e), le Passo Gardena (2e), le Passo Pinei (3e) et la montée finale vers Ortisei (1e). (Belga)

Rolland a distancé ses compagnons d'échappée à moins de 8 kilomètres de l'arrivée. Il est le premier Français vainqueur dans le Giro depuis Nacer Bouhanni en 2014. Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), 26 ans, a gardé le maillot rose de leader, à la veille de l'étape de haute montagne dans les Dolomites. Il compte 31 secondes d'avance sur le Colombien Nairo Quintana (Movistar), et 1:12 sur l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida). C'est la première victoire de Rolland dans le Giro. Dans le Tour de France, l'Orléanais a gagné à deux reprises des étapes de montagne, à l'Alpe d'Huez (2011) et à la Toussuire (2012). Premier attaquant du jour, au pied de la montée d'Aprica, Rolland a ouvert la course avant de se relever et laisser ses deux compagnons, le Russe Pavel Brutt (Gazprom-Rusvelo) et le Slovène Matej Mohoric (UAE Team Emirates), pour attendre un groupe de contre-attaquants d'une quarantaine d'unités. Le peloton, qui a compté jusqu'à 13 minutes de retard, s'est rapproché pour finir. Dumoulin a franchi la ligne en 37e position avec ses rivaux directs, 7:54 après le vainqueur. A l'avant, Rolland a porté une attaque décisive après de multiples tentatives de ses compagnons. Le Français (4e du Giro 2014), qui a cherché à plusieurs reprises à gagner des étapes depuis le départ de Sardaigne, a cette fois touché au but. Jeudi, la 18e étape présente un concentré de montagne avec cinq ascensions entre Moena et Ortisei sur un parcours limité à 137 kilomètres qui comprend le Passo Pordoi (1e cat), le Passo Valparola (2e), le Passo Gardena (2e), le Passo Pinei (3e) et la montée finale vers Ortisei (1e). (Belga)