"Nous avons pu avoir une discussion constructive avec Pierre François et avons échangé ouvertement nos opinions", a déclaré à l'Agence BELGA le président d'OHL Paul Van der Schueren qui menait les débats. "Lors de notre réunion, nous lui avons demandé de nous fournir des informations supplémentaires sur plusieurs dossiers. Cela ne concernait pas uniquement sa personne mais aussi des éléments sur le fond des différents dossiers." Au terme de la réunion, Van der Schueren n'a pas voulu communiquer si Pierre François avait réussi ou non à garder la confiance des clubs de D1B. "En tout cas, je peux dire que nous avons eu l'occasion d'entendre sa version des faits. Il a été très transparent. Lors du conseil d'administration de la Pro League, nous ferons savoir quelle impression il nous a laissé. Ce ne serait pas approprié de le rendre public maintenant via la presse." Selon le président du Beerschot-Wilrijk Eric Roef, il ne serait en tout cas pas question d'une rupture de confiance. L'assemblée des clubs de D1B était prévue depuis longtemps mais les récents faits d'actualité ont révolutionné l'agenda. "Nous avons parlé ouvertement de toute une série de dossiers afin que je puisse défendre un point de vue ferme lors du conseil d'administration de lundi", a conclu Van der Schueren qui défendra les intérêts des clubs de D1B devant la Pro League. (Belga)

"Nous avons pu avoir une discussion constructive avec Pierre François et avons échangé ouvertement nos opinions", a déclaré à l'Agence BELGA le président d'OHL Paul Van der Schueren qui menait les débats. "Lors de notre réunion, nous lui avons demandé de nous fournir des informations supplémentaires sur plusieurs dossiers. Cela ne concernait pas uniquement sa personne mais aussi des éléments sur le fond des différents dossiers." Au terme de la réunion, Van der Schueren n'a pas voulu communiquer si Pierre François avait réussi ou non à garder la confiance des clubs de D1B. "En tout cas, je peux dire que nous avons eu l'occasion d'entendre sa version des faits. Il a été très transparent. Lors du conseil d'administration de la Pro League, nous ferons savoir quelle impression il nous a laissé. Ce ne serait pas approprié de le rendre public maintenant via la presse." Selon le président du Beerschot-Wilrijk Eric Roef, il ne serait en tout cas pas question d'une rupture de confiance. L'assemblée des clubs de D1B était prévue depuis longtemps mais les récents faits d'actualité ont révolutionné l'agenda. "Nous avons parlé ouvertement de toute une série de dossiers afin que je puisse défendre un point de vue ferme lors du conseil d'administration de lundi", a conclu Van der Schueren qui défendra les intérêts des clubs de D1B devant la Pro League. (Belga)