Cocu faisait partie du staff, contrairement à Ernst Faber, qui sera son assistant, et a également signé pour les deux années suivantes. Il succède pour sa part à Erik ten Hag, parti dans la foulée de Fred Rutten par solidarité.

Rutten, 49 ans, est ainsi privé de la fin de sa troisième campagne au Philipsstadion, où sa situation était devenue de plus en plus en plus intenable au fil des mauvais résultats. La 2e défaite d'affilée, sans appel, 3-1, dimanche à NAC Breda, aura été de trop, une semaine après la dégelée, 2-6, face à Twente.

Le PSV s'est en effet retrouvé 4e au classement. A la grande fureur des supporters qui l'ont notamment exprimée en bloquant l'autocar des joueurs au complexe d'entraînement.

La situation en Europa League n'est pas plus confortable après le revers à Valence, 4-2, en 1/8-ème de finale aller jeudi passé.

Le sort de Rutten ne tenait plus qu'à un fil depuis un certain temps. D'autant qu'il avait annoncé fin décembre à la direction qu'il ne souhaitait pas prolonger son contrat en cours. Il n'aura remporté aucun trophée en deux saisons et demi, terminant 3e des deux derniers championnats.

Le noyau du PSV comprend quatre joueurs belges : le Diable rouge Dries Mertens, le défenseur Timothy Derijck, ainsi que Stijn Wuytens et Funso Ojo, pratiquement jamais utilisés.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Cocu faisait partie du staff, contrairement à Ernst Faber, qui sera son assistant, et a également signé pour les deux années suivantes. Il succède pour sa part à Erik ten Hag, parti dans la foulée de Fred Rutten par solidarité. Rutten, 49 ans, est ainsi privé de la fin de sa troisième campagne au Philipsstadion, où sa situation était devenue de plus en plus en plus intenable au fil des mauvais résultats. La 2e défaite d'affilée, sans appel, 3-1, dimanche à NAC Breda, aura été de trop, une semaine après la dégelée, 2-6, face à Twente. Le PSV s'est en effet retrouvé 4e au classement. A la grande fureur des supporters qui l'ont notamment exprimée en bloquant l'autocar des joueurs au complexe d'entraînement. La situation en Europa League n'est pas plus confortable après le revers à Valence, 4-2, en 1/8-ème de finale aller jeudi passé. Le sort de Rutten ne tenait plus qu'à un fil depuis un certain temps. D'autant qu'il avait annoncé fin décembre à la direction qu'il ne souhaitait pas prolonger son contrat en cours. Il n'aura remporté aucun trophée en deux saisons et demi, terminant 3e des deux derniers championnats. Le noyau du PSV comprend quatre joueurs belges : le Diable rouge Dries Mertens, le défenseur Timothy Derijck, ainsi que Stijn Wuytens et Funso Ojo, pratiquement jamais utilisés. Sportfootmagazine.be, avec Belga