Ex-homme fort de l'Excelsior Mouscron lors de l'époque bénie des Hurlus, Philippe Saint-Jean avait repris du service dans le projet Mouscron-Péruwelz. Avec le RMP, Saint-Jean a assuré deux montées successives, de promotion en D3 via le tour final d'abord puis comme champion de D3 ensuite en cette fin de saison. Son contrat avec le RMP s'achevait le 30 juin. Il n'est pas prolongé.

"Philippe Saint-Jean a connu des petits problèmes de santé en fin de saison. Dans un premier temps, il va prendre un repos bien mérité", a expliqué Edward Vandale, le président de Mouscron-Péruwelz. "Le fait d'être T1 d'une équipe première génère un stress, et l'homme en a éprouvé pas mal durant les deux années écoulées. Et Philippe n'a pas souhaité continuer. Il était confronté à des choix imposés par le LOSC avec lesquels il n'avait pas marqué son accord."

Le Français Arnaud Dos Santos, jusque-là chargé du scouting à Lille, prend la relève. Il avait permis à Lens d'accéder en Ligue 1 et entraîné aussi Amiens et Lille.

"Je suis très déçu mais je souhaite le meilleur possible pour le club, à mes remplaçants et à mes anciens qui doivent prouver qu'ils ont le niveau" a réagit Philippe Saint-Jean. "Le LOSC veut gagner du temps et devenir professionnel sans faire trop de concessions. Je peux les comprendre".

Le LOSC a pris 51% du capital de Mouscron-Péruwelz il y a 3 mois selon SudPresse et a instauré Erwin Van Daele comme président fin mai.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Ex-homme fort de l'Excelsior Mouscron lors de l'époque bénie des Hurlus, Philippe Saint-Jean avait repris du service dans le projet Mouscron-Péruwelz. Avec le RMP, Saint-Jean a assuré deux montées successives, de promotion en D3 via le tour final d'abord puis comme champion de D3 ensuite en cette fin de saison. Son contrat avec le RMP s'achevait le 30 juin. Il n'est pas prolongé. "Philippe Saint-Jean a connu des petits problèmes de santé en fin de saison. Dans un premier temps, il va prendre un repos bien mérité", a expliqué Edward Vandale, le président de Mouscron-Péruwelz. "Le fait d'être T1 d'une équipe première génère un stress, et l'homme en a éprouvé pas mal durant les deux années écoulées. Et Philippe n'a pas souhaité continuer. Il était confronté à des choix imposés par le LOSC avec lesquels il n'avait pas marqué son accord." Le Français Arnaud Dos Santos, jusque-là chargé du scouting à Lille, prend la relève. Il avait permis à Lens d'accéder en Ligue 1 et entraîné aussi Amiens et Lille. "Je suis très déçu mais je souhaite le meilleur possible pour le club, à mes remplaçants et à mes anciens qui doivent prouver qu'ils ont le niveau" a réagit Philippe Saint-Jean. "Le LOSC veut gagner du temps et devenir professionnel sans faire trop de concessions. Je peux les comprendre". Le LOSC a pris 51% du capital de Mouscron-Péruwelz il y a 3 mois selon SudPresse et a instauré Erwin Van Daele comme président fin mai. Sportfootmagazine.be, avec Belga