La saison passée, réduite en raison de la crise du coronavirus, a offert aux blauw-zwart un titre et un beau parcours en Ligue des Champions. Le 1er août, le Club affrontera l'Antwerp en finale de la coupe de Belgique. "Le Club n'a réussi le doublé que deux fois dans son histoire (1977 et 1996, ndlr)", a expliqué Clement. "Les joueurs le savent. Nous pouvons directement écrire l'histoire. Mais nous ne pouvons pas gaspiller toutes nos flèches dans ce premier match, nous devons encore être performants par la suite."

"La saison prochaine, nous ne pourrons probablement pas placer la barre plus haut. Mais nous pouvons toujours faire mieux. Nous voulons le doublé et plus de points en Ligue des Champions. Le Club n'a réussi à gagner deux titres de rang qu'une seule fois (en 1977, 1977 et 1978, ndlr)", a poursuivi l'entraîneur. "Mais il y a aussi des pièges possibles. Après un titre, il y a toujours le danger que les joueurs aient du mal à se recharger. Et les autres clubs seront encore plus désireux de nous battre."

Pour l'instant, les joueurs doivent respecter les mesures de distanciation sociale. "C'est quelque chose de difficile", témoigne Clement. "J'aimerais bien enlacer les joueurs une fois, mais je ne peux pas. Il y a un frein pour tout. Nous ne pouvons pas appliquer le canevas que nous avons développé entre-temps. Mais devoir nous réinventer n'est pas mauvais. C'est à nous de prouver que nous pouvons le faire de cette façon. Quoi qu'il en soit, j'ai vu un groupe très enthousiaste aujourd'hui."

Clement ne s'attend pas à voir beaucoup de joueurs partir. "Le Club Bruges est dans une position où il peut déterminer le prix d'un joueur. Personne ne demande vraiment à partir, pas même Hans Vanaken. Et à part cela, bien sûr, nous sommes toujours à la recherche de renforts."

La saison passée, réduite en raison de la crise du coronavirus, a offert aux blauw-zwart un titre et un beau parcours en Ligue des Champions. Le 1er août, le Club affrontera l'Antwerp en finale de la coupe de Belgique. "Le Club n'a réussi le doublé que deux fois dans son histoire (1977 et 1996, ndlr)", a expliqué Clement. "Les joueurs le savent. Nous pouvons directement écrire l'histoire. Mais nous ne pouvons pas gaspiller toutes nos flèches dans ce premier match, nous devons encore être performants par la suite." "La saison prochaine, nous ne pourrons probablement pas placer la barre plus haut. Mais nous pouvons toujours faire mieux. Nous voulons le doublé et plus de points en Ligue des Champions. Le Club n'a réussi à gagner deux titres de rang qu'une seule fois (en 1977, 1977 et 1978, ndlr)", a poursuivi l'entraîneur. "Mais il y a aussi des pièges possibles. Après un titre, il y a toujours le danger que les joueurs aient du mal à se recharger. Et les autres clubs seront encore plus désireux de nous battre." Pour l'instant, les joueurs doivent respecter les mesures de distanciation sociale. "C'est quelque chose de difficile", témoigne Clement. "J'aimerais bien enlacer les joueurs une fois, mais je ne peux pas. Il y a un frein pour tout. Nous ne pouvons pas appliquer le canevas que nous avons développé entre-temps. Mais devoir nous réinventer n'est pas mauvais. C'est à nous de prouver que nous pouvons le faire de cette façon. Quoi qu'il en soit, j'ai vu un groupe très enthousiaste aujourd'hui." Clement ne s'attend pas à voir beaucoup de joueurs partir. "Le Club Bruges est dans une position où il peut déterminer le prix d'un joueur. Personne ne demande vraiment à partir, pas même Hans Vanaken. Et à part cela, bien sûr, nous sommes toujours à la recherche de renforts."