Architecte du titre genkois, il est revenu sur les rumeurs qui évoquent son départ vers Bruges, où il est considéré comme le successeur idéal d'Ivan Leko. "Je n'ai pas encore pris ma décision", a-t-il reconnu en conférence de presse après la rencontre.

"Nous allons avoir des discussions dans les prochains jours sur l'avenir du club. Je ne veux pas du tout penser à ça pour le moment. Avant, je pense que j'ai toujours pris des décisions trop rapides sur quel était mon prochain objectif. Je veux désormais un tout petit peu m'arrêter et en profiter. Ce soir, je vais faire la fête comme un dingue. Nous avons travaillé très dur toute la saison. Ma vie sociale aura été très vide cette année et ce soir je veux en profiter."

Dimitri de Condé: "Nous espérons garder Clement à Genk"

Philippe Clément a été le grand architecte du titre de champion de Belgique du Racing Genk cette saison. En un an et demi, il a transformé une équipe qui peinait à se qualifier pour les playoffs 1 en un champion solide. Logiquement, le coach des Limbourgeois attire les autres clubs et pourrait quitter le navire la saison prochaine.

Clement est toujours resté vague quant à son futur à la Luminus Arena alors que les rumeurs qui font de lui le successeur d'Ivan Leko au Club de Bruges continuaient à alimenter ce flou. "Philippe est une belle personne, un vrai vainqueur. J'ai une superbe relation avec lui", a déclaré Dimitri de Condé, directeur technique de Genk. "S'il devait nous dire que son coeur lui impose de partir autre part, nous respecterons cela. Le Racing Genk ne disparaîtra pas après Philippe Clement. Nous espérons bien sûr qu'il reste avec nous. C'est un entraîneur super, il tire le meilleur des joueurs pour mener l'équipe vers le haut. C'est un grand entraîneur."

De Condé ne devra pas seulement s'employer pour retenir Philippe Clement mais devra également résister aux offres qui seront certainement faites aux très convoités Sander Berge et Leandro Trossard. "Quoiqu'il se passe, nous disposerons d'une très bonne équipe la saison prochaine", a assuré De Condé qui est en passe de conclure "deux grands accords".